Pourquoi Mike Pompeo annule une publicité de campagne en Israël
Rechercher

Pourquoi Mike Pompeo annule une publicité de campagne en Israël

Le secrétaire d'État américain aurait enfreint la loi en filmant un message pour la Convention nationale républicaine lors d'un voyage officiel à Jérusalem

Sur cette photo tirée d’une vidéo, le secrétaire d'État américain Mike Pompeo s'exprime depuis Jérusalem lors de la seconde soirée de la Convention nationale républicaine, le 25 août 2020. (Avec l'aimable autorisation du Comité des dispositions pour le Comité national républicain 2020 via AP)
Sur cette photo tirée d’une vidéo, le secrétaire d'État américain Mike Pompeo s'exprime depuis Jérusalem lors de la seconde soirée de la Convention nationale républicaine, le 25 août 2020. (Avec l'aimable autorisation du Comité des dispositions pour le Comité national républicain 2020 via AP)

Selon un rapport publié mardi, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo aurait renoncé à filmer une publicité de campagne en Israël, suite aux critiques formulées à l’encontre de son discours prononcé depuis Jérusalem lors de la Convention nationale républicaine.

Le journal de la Douzième chaîne à cité des sources au fait des discussions, qui ont déclaré que les projets de Pompeo pour participer à la campagne du parti républicain en Israël – principalement pour cibler les électeurs locaux lors des élections américaines – ont été annulés après de fortes critiques sur son message enregistré la semaine dernière.

Vidéo du secrétaire d’État Mike Pompeo s’exprimant lors de la Convention nationale républicaine joue depuis la roseraie de la Maison Blanche, le 25 août 2020. (AP/Evan Vucci)

Les républicains d’Israël à l’étranger ont répondu au rapport, en déclarant à la Douzième chaîne : « Il n’y a pas et il n’a pas eu de raison d’empêcher, selon nous, les activités démocratiques et importantes pour l’élection du président Trump et du vice-président Pence pour un autre mandat. »

Le Département d’État américain s’est abstenu de tout commentaire.

Le discours de Pompeo pour la convention a été filmé lors d’une mission diplomatique en utilisant la Vieille Ville de Jérusalem comme toile de fond.

Dans le message enregistré, Pompeo a fait l’éloge de la politique étrangère du président américain Donald Trump et a célébré le déménagement de l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem – une question particulièrement importante pour les évangéliques blancs qui constituent un bloc de vote crucial pour Trump.

Les anciens secrétaires d’État s’efforçaient d’éviter toute activité politique partisane, notamment lors des conventions de nomination des administrations qu’ils servaient.

Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo, à gauche, et le président américain Donald Trump chuchotent lors d’une réunion de cabinet dans la salle du conseil de la Maison Blanche, à Washington, le 16 juillet 2019. (Alex Brandon/AP)

Une plainte déposée par deux professeurs de droit auprès de l’inspecteur général du Département d’État a statué que Pompeo avait commis une « violation flagrante » de la loi Hatch en prononçant son discours depuis Israël. Les professeurs de droit ont également demandé que l’on examine si les employés du Département d’Etat qui ont participé à la logistique auraient également violé le Hatch Act.

Selon la plainte, le discours de Pompeo a violé la loi de 1939, qui limite le mélange de l’activité politique et des affaires gouvernementales.

La décision de Pompeo a également été critiquée par les démocrates et les anciens officiels du Département d’État. La commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants a ouvert une enquête sur l’affaire.

L’administration Trump a fait valoir que les remarques de Pompeo n’enfreignaient pas la loi parce qu’il s’était focalisé sur la politique américaine.

Mais le discours a brisé un précédent de longue date du Département d’Etat et a même dérogé aux conseils de Pompeo aux diplomates américains le mois dernier, les avertissant que la loi fédérale les empêchait de prendre ouvertement parti dans la campagne présidentielle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...