Premier entretien entre Gantz et son homologue bahreïni, qu’il invite en Israël
Rechercher

Premier entretien entre Gantz et son homologue bahreïni, qu’il invite en Israël

Les ministres de la Défense des deux pays ont évoqué une coopération étroite, et Benny Gantz a invité Abdullah bin Hassan al-Nuaimi à Jérusalem pour une visite officielle

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Une image composite montre, à gauche, le ministre de la Défense Benny Gantz à Tel Aviv, le 18 août 2020 et, à droite, le ministre Bahreïni des affaires de Défense, Abdullah bin Hassan al-Nuaimi, sur une photo non-datée (Crédit : Ariel Hermoni/ministère de la Défense, Bahrain News Agency)
Une image composite montre, à gauche, le ministre de la Défense Benny Gantz à Tel Aviv, le 18 août 2020 et, à droite, le ministre Bahreïni des affaires de Défense, Abdullah bin Hassan al-Nuaimi, sur une photo non-datée (Crédit : Ariel Hermoni/ministère de la Défense, Bahrain News Agency)

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, s’est entretenu avec son homologue bahreïni, Abdullah bin Hassan al-Nuaimi, lors d’un entretien téléphonique qui a eu lieu lundi, 24 heures avant la signature d’un accord de normalisation des liens entre les deux pays, selon des responsables israéliens et bahreïnis.

« Les deux hommes ont discuté de l’importance des Accords d’Abraham, de la normalisation croissante avec Israël, de la stabilité régionale au Moyen-Orient, et ils ont évoqué leurs attentes mutuelles concernant la mise en place d’un partenariat étroit entre les deux ministères de la Défense – un partenariat qui contribuera aux capacités des deux pays, ainsi qu’au maintien de la sécurité régionale », a commenté le bureau de Gantz.

Au cours d’un entretien accordé à la chaîne Kan dans la soirée de lundi, Gantz a salué les accords de normalisation conclus avec Bahreïn et les Emirats arabes unis qui seront signés à Washington mardi. Si un grand nombre de représentants de Manama et d’Abou Dhabi sont attendus lors cette cérémonie, le Premier ministre Benjamin Netanyahu sera le seul ministre israélien à y prendre part.

« C’est un événement d’une importance formidable et je le salue. Nous attendons tous la paix. Il est parfaitement approprié que le Premier ministre soit parti seul – je n’ai pas besoin de me trouver là-bas, où je n’aurais pas bougé de mon fauteuil et où je me serais contenté d’applaudir. J’ai beaucoup de travail à abattre de mon côté », a commenté Gantz.

Son entretien téléphonique de lundi avec al-Nuaimi est le premier échange entre les deux ministres à être publiquement reconnu.

Gantz a invité al-Nuaimi à venir au sein de l’Etat juif pour une visite officielle. « Les deux hommes ont convenu de poursuivre leur dialogue prochainement », a indiqué son bureau.

Le Bahreïn a émis, de son côté, un communiqué similaire par le biais de son agence de presse officielle. L’appel a eu lieu lui aussi 24 heures avant la cérémonie de signature prévue de la « déclaration de paix » entre les deux pays, qui a été annoncée vendredi.

Le mois dernier, Gantz avait eu un échange téléphonique similaire avec le ministre d’Etat pour les affaires de Défense émirati, Mohammed Ahmad al-Bowardi, peu après l’annonce d’une normalisation des relations entre Israël et les EAU.

« Nous partageons des intérêts importants en matière de sécurité. La coopération renforcera la stabilité dans la région », avait alors dit Gantz à al-Bowardi, selon un communiqué émis par son bureau.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...