Rechercher

Premier vol commercial entre Israël et le Qatar pour le Mondial 2022

"L'histoire s'écrit avec ce premier vol direct entre Tel-Aviv et Doha", a déclaré Lior Haiat, disant que ce vol était le résultat de négociations entre Israël et la FIFA

Des fans de football montrent leurs passeports israéliens et leurs billets d'avion alors qu'ils se préparent à embarquer sur un vol de l'aéroport Ben Gurion de Tel Aviv vers Doha pour assister à la Coupe du monde 2022, le 20 novembre 2022. (Crédit : Gil COHEN-MAGEN / AFP)
Des fans de football montrent leurs passeports israéliens et leurs billets d'avion alors qu'ils se préparent à embarquer sur un vol de l'aéroport Ben Gurion de Tel Aviv vers Doha pour assister à la Coupe du monde 2022, le 20 novembre 2022. (Crédit : Gil COHEN-MAGEN / AFP)

Le premier vol commercial entre Israël et le Qatar, deux pays n’ayant pas de relations diplomatiques, a quitté dimanche Tel-Aviv pour Doha dans le cadre d’un programme spécial à l’occasion de la Coupe du monde de football, a constaté un journaliste de l’AFP.

La compagnie aérienne chypriote Tus Airways avait indiqué vendredi à l’AFP avoir reçu le feu vert de l’Autorité de l’aviation civile du Qatar pour opérer six vols directs de Tel-Aviv à Doha et six autres en sens inverse pendant la période du Mondial-2022.

Dimanche matin, ce vol a quitté l’aéroport Ben Gurion de Tel-Aviv pour Doha, a constaté un journaliste de l’AFP sur place.

Décollant à 10 heures 55 de l’aéroport Ben Gurion, l’Airbus A320 était entièrement rempli, avec 180 passagers à bord.

« L’histoire s’écrit avec ce premier vol direct entre Tel-Aviv et Doha », a déclaré Lior Hayat, le porte-parole de la diplomatie israélienne, disant que ce vol était le résultat de négociations entre l’Etat hébreu et la Fifa.

Doha, Qatar, 11 novembre 2022. (AP Photo/Hassan Ammar)
Le tout premier vol commercial direct entre Israël et le Qatar a décollé de Tel Aviv en direction de Doha dimanche matin, avec à son bord des supporters de football israéliens et palestiniens.

Malgré l’absence de liens diplomatiques officiels entre les deux pays, des négociations de plusieurs mois ont abouti à un accord permettant aux citoyens israéliens de se rendre directement dans le pays pour la Coupe du monde de la FIFA 2022, qui se déroulera du 20 novembre au 18 décembre.

Décollant à 10 h 55 de l’aéroport Ben Gourion, l’Airbus A320, exploité par la compagnie chypriote TUS Airways, était entièrement rempli, avec 180 passagers à bord.

Au prix d’environ 550 dollars pour un aller-retour, les billets étaient très demandés. Au total, TUS assurera 12 vols (six dans chaque sens) pendant le tournoi, permettant à quelque 1 000 passagers de rejoindre l’État du Golfe depuis Israël. En raison de la forte demande, la compagnie a déclaré qu’elle étudierait la possibilité d’ajouter deux vols supplémentaires pendant les phases finales du tournoi.

Les passagers qui ont embarqué sur le vol TUS dimanche (numéro de vol U8 1162) ont reçu des billets portant l’inscription « Making History » en hébreu, arabe et anglais, ainsi que les drapeaux israélien, qatari et chypriote.

D’autres Israéliens cherchant à se rendre au Qatar pour la Coupe du monde ont réservé des vols avec escale à Bahreïn, aux Émirats arabes unis ou en Turquie, qui devraient être plus chers.

Selon des sources diplomatiques, plus de 10 000 supporters israéliens et palestiniens ont obtenu des billets pour le tournoi de 29 jours.

Israël a demandé à ses ressortissants « de respecter les traditions et les lois locales afin d’éviter tout problème pendant leur séjour au Qatar », a-t-il ajouté.

Une délégation diplomatique israélienne est par ailleurs arrivée au Qatar pour assurer des services consulaires aux ressortissants israéliens le temps de la Coupe du monde.

Une femme passe devant un magasin, à l’approche de la Coupe du monde de football Qatar 2022, dans un centre commercial de Doha, le 29 octobre 2022. (Crédit : Jewel SAMAD/AFP)

« Ce n’est pas une destination que l’on peut visiter tous les jours », a déclaré un passager israélien au site d’information Ynet avant d’embarquer dans le vol. « C’est peut-être ma seule chance de m’y rendre – c’est une expérience unique dans une vie ».

« Je n’ai pas apporté le drapeau israélien avec moi cette fois-ci », a-t-il ajouté. « J’avais toujours l’habitude de l’apporter avec moi [lors des précédentes Coupes du monde], mais cette fois-ci, j’ai choisi de ne pas le faire. »

Hadar Segal, un Israélien de 35 ans à bord de ce vol, a dit avoir des billets pour les matches opposant l’Angleterre à l’Iran, ennemi numéro un d’Israël, et l’Argentine à l’Arabie saoudite, qui n’entretient pas de relations diplomatiques avec Israël.

« Je ne peux pas voyager dans ces pays pour voir leurs matches, y rencontrer leurs supporters, alors ce sera (pour moi) l’événement sportif le plus spécial qui soit », a-t-il témoigné avant le décollage du vol.

« Pour moi, être sur place en tant qu’Israélien sera incroyable et je suis certain que je me sentirai en sécurité au Qatar », a déclaré de son côté Roy Hessing, un autre supporter israélien.

Le Qatar avait été le premier Etat du Golfe à établir des relations commerciales avec Israël en 1996, ce qui avait d’ailleurs mené à une visite officielle sur place du Premier ministre israélien de l’époque, Shimon Peres.

Mais, en 2000, le bureau commercial de l’Etat hébreu au Qatar a été fermé et les relations entre les deux pays ont été définitivement rompues en 2009, sur fond d’opération militaire israélienne dans la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...