Première Gay Pride à Mitzpe Ramon – malgré l’opposition d’un leader local
Rechercher

Première Gay Pride à Mitzpe Ramon – malgré l’opposition d’un leader local

Des centaines de personnes ont participé à l'événement après les propos du chef du conseil local, qui avait déploré "l'armée des ombres" qui a défilé "de Manhattan à Berlin"

Des participants à la première Marche des Fiertés de Mitzpe Ramon, le 3 juillet 2021. (Crédit : Flash90)
Des participants à la première Marche des Fiertés de Mitzpe Ramon, le 3 juillet 2021. (Crédit : Flash90)

Plusieurs centaines de personnes ont pris part vendredi à la toute première marche des fiertés organisée à Mitzpe Ramon, dans le sud du pays, malgré l’opposition du responsable du conseil local.

Parmi les participants, des habitants de villes avoisinantes comme Beer Sheva et Yeruham. Des membres de la Knesset, Yorai Lahav-Hertzano et Yasmin Fridman – tous deux issus de Yesh Atid – et Mossi Ratz, du Meretz, étaient aussi présents.

Le chef de la municipalité, Roni Marom, avait dénoncé la marche au début de la semaine, affirmant que la communauté LGBT faisait une « erreur » en « externalisant sa sexualité ».

Expliquant qu’il comptait des homosexuels et des lesbiennes parmi ses amis et dans sa famille, et affirmant qu’il les aimait « inconditionnellement », il avait ajouté qu’il « n’y a pas de fierté gay comme il n’y a pas de fierté pour les hommes et les femmes ‘normaux’. »

Il avait continué en affirmant : « Je suis opposé aux marches de l’armée des ombres qui prennent part à des défilés de la victoire de Manhattan à Berlin. »

« Je ne reconnais pas le drapeau des Fiertés et je refuse d’évoquer ces individus en tant que ‘communauté' », avait-il poursuivi.

Marom avait récemment refusé d’utiliser des fonds du ministère de l’Égalité sociale pour des campagnes de sensibilisation et d’acceptation des LGBT dans sa communauté, entraînant la colère d’un grand nombre de militants.

Des participants à la première Marche des Fiertés de Mitzpe Ramon, le 3 juillet 2021. (Crédit : Flash90)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...