Rechercher

Présente sur les Champs-Elysées, Julianna Margulies refuse de baisser les bras

L'actrice juive de 50 ans a également annoncé qu'elle allait produire une série sur l'histoire des femmes journalistes pendant la guerre du Vietnam

Julianna Margulies à New York, le 28 avril 2016. (Crédit : Jamie McCarthy/Getty Images North America/AFP)
Julianna Margulies à New York, le 28 avril 2016. (Crédit : Jamie McCarthy/Getty Images North America/AFP)

L’héroïne de la série « The Good Wife », Julianna Margulies, présente sur les Champs-Elysées près du lieu de l’attaque qui a tué un policier, refuse de « baisser les bras » car « sinon ce sont les terroristes qui gagnent ».

« J’y étais, juste derrière les tirs, dans une voiture quand soudain tout a été bouclé et nous avons simplement attendu », a raconté à l’AFP la comédienne de passage à Paris pour le festival Séries Mania.

« Ainsi va le monde de nos jours et nous ne devons pas baisser les bras, sinon ce sont les terroristes qui gagnent », a-t-elle poursuivi.

« Les groupes terroristes ne mesurent pas notre capacité de résilience », ajoute la comédienne de 50 ans.

« J’adore Paris, il n’y a pas de ville pareille à Paris. C’est merveilleux de me retrouver ici en avril. Et je veux continuer à vivre ma vie », insiste-t-elle.

Les policiers bloquent l'accès aux Champs Elysées à Paris après une attaque terroriste, le 20 avril 2017. (Crédit : Ludovic Marin/AFP)
Les policiers bloquent l’accès aux Champs Elysées à Paris après une attaque terroriste, le 20 avril 2017. (Crédit : Ludovic Marin/AFP)

« Je suis inquiète sur la direction que prennent pas seulement les Etats-Unis mais le monde », confie-t-elle.

« L’époque est effroyable avec [Donald] Trump, le Brexit et [Marine] Le Pen mais je pense que c’est un signal d’alarme pour les citoyens afin qu’ils s’impliquent davantage dans leur propres quartiers. »

L’actrice juive américaine de 50 ans a également annoncé qu’elle prévoyait de produire une série télévisée basée sur l’histoire des femmes journalistes pendant la guerre du Vietnam.

Elle s’est associée avec trois autres femmes, dont une auteure et une réalisatrice, pour sa première production.

La série, qui n’a pas encore de nom, sera basée sur le livre War Torn: Stories of War from the Women Reporters Who Covered Vietnam.

« Nous travaillons sur le pilote pour l’instant », et la série est déjà vendue, a déclaré l’actrice.

Julianna Margulies (photo credit: CC-BY-David Shankbone, Wikimedia Commons)
Julianna Margulies (Crédit : David Shankbone/CC-BY/Wikimedia Commons)

Margulies a récemment refusé un rôle dans « The Good Fight », une série dérivée de « The Good Wife », dans laquelle son personnage revient à son travail d’avocate après que son mari a été emprisonné pour un scandale de corruption et sexuel.

« Je devais dire au revoir à Alicia Florrick », son personnage de « The Good Wife », après sept saisons passées à l’incarner, a-t-elle expliqué.

« Alicia ne porte pas ses émotions comme moi. Je suis une actrice et une femme juive […] très têtue et émotive », a dit Margulies en riant.

« J’ai grandi avec elle, j’ai eu le temps de la connaître et de changer avec elle. J’ai aimé le défi de jouer quelqu’un qui est sur ses gardes. »

En juillet, l’actrice jouera le rôle d’une Juive syrienne qui change d’avis sur sa vie en étant soignée pour un cancer du sein au stade terminal.

L’histoire est celle d’une femme qui ne veut plus être une femme au foyer complaisante, a dit l’actrice.

En ce qui concerne les séries télévisées, Margulies a dit qu’elle avait à présent des conditions pour accepter un tel rôle.

« Je suis ouverte à tout, tant que ce n’est ni médical, ni juridique », a déclaré l’actrice, qui faisait allusion à son premier rôle connu dans la série « Urgences ». Elle se fixe aussi une limite de 10 épisodes.

« Je ne peux plus signer pour 22 épisodes, cela prend trop de [temps] sur votre vie », a-t-elle ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...