Israël en guerre - Jour 193

Rechercher

« Projet pilote » pour faire entrer de l’aide directement dans le nord de Gaza – Tsahal

Six camions transportant l'aide humanitaire du Programme alimentaire mondial sont entrés la nuit via la 'porte 96' de la barrière de sécurité, a indiqué l'armée israélienne dans un bref communiqué

Un camion chargé d'aide humanitaire à destination de la bande de Gaza, au poste-frontière de Kerem Shalom, le 15 janvier 2023. (Crédit : COGAT)
Un camion chargé d'aide humanitaire à destination de la bande de Gaza, au poste-frontière de Kerem Shalom, le 15 janvier 2023. (Crédit : COGAT)

Des camions d’aide humanitaire sont entrés mardi directement dans le nord de la bande de Gaza, menacé de famine, dans le cadre d’un « projet pilote » de l’armée israélienne, a-t-elle annoncé tôt mercredi.

« En accord avec les directives du gouvernement, six camions transportant l’aide humanitaire du Programme alimentaire mondial (PAM) sont entrés la nuit dernière (mardi) dans le nord de la bande de Gaza via la ‘porte 96’ de la barrière de sécurité », a indiqué l’armée israélienne dans un bref communiqué.

Depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, l’armée israélienne a resserré ses contrôles sur l’aide entrant dans la bande de Gaza. Ces inspections, destinés à éviter que des matériaux pouvant être détournés à des fins terroristes ne soient acheminés, sont effectuées aux terminaux de Kerem Shalom et Nitzana avant de permettre aux convoyeurs d’entrer dans le sud de la bande de Gaza, puis dans certains cas de remonter jusque dans le nord du territoire palestinien.

Or le nord du territoire est en proie à une « catastrophe humanitaire » a alerté lundi le Programme alimentaire mondial des Nations unies, appelant Israël à rouvrir des points d’entrée routiers pour permettre l’envoi de plus d’aide humanitaire.

Avant d’entrer à Gaza par la « porte 96 », les camions d’aide ont été inspectés plus au sud au terminal de Kerem Shalom, a indiqué l’armée israélienne.

« Les résultats de ce projet pilote seront présentés aux responsables gouvernementaux », a ajouté l’armée à l’heure où le gouvernement de Benjamin Netanyahu est sous pression internationale pour accroître le volume d’aide entrant à Gaza et éviter une famine.

Face à l’insuffisance de l’aide arrivant par voie terrestre dans le territoire dévasté par plus de cinq mois de guerre entre Israël et le groupe terroriste islamiste palestinien Hamas, de l’aide est larguée par voie aérienne et va désormais aussi pouvoir être acheminée par la mer.

Mais l’envoi d’aide par voie maritime et les parachutages par plusieurs pays, devenus quotidiens ces derniers jours, ne peuvent se substituer à la voie terrestre, martèle l’ONU.

Sans évoquer ce « projet pilote », le PAM a indiqué plus tôt indiqué sur X que, pour la première fois depuis le 20 février, un de ses convois avait « atteint » la ville de Gaza (nord) afin de livrer de l’aide pour 25.000 personnes.

« Avec la population du nord de Gaza qui est au bord de la famine, nous avons besoin que l’aide entre tous les jours et de points d’entrée directement dans le nord de Gaza », a ajouté le PAM.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.