Quand les agences de voyage françaises s’émerveillent en Israël
Rechercher

Quand les agences de voyage françaises s’émerveillent en Israël

"C’est une destination qui correspond totalement au marché français à tous les niveaux. C’est une destination hyper riche dans une petite superficie," a déclaré Jean-Michel Roger lors de la 8e édition de CONNECT

Jean-Michel Roger (à droite) et les participants de CONNECt'16 en Israël (Crédit : Charlotte Guimbert)
Jean-Michel Roger (à droite) et les participants de CONNECt'16 en Israël (Crédit : Charlotte Guimbert)

Le ministère du tourisme israélien a accueilli la semaine dernière une soixantaine de représentants de tour opérator et d’agences de voyage de France pour la 8e édition de la conférence CONNECT.

CONNECT est l’un des événements les plus importants dans le domaine du tourisme en France. Il est organisé avec Le Quotidien du Tourisme (plate-forme de communication dédiée uniquement aux professionnels du tourisme)vet a eu lieu en Israël sur une idée de l’office du tourisme israélien et de sa directrice, Efrat Grauman.

Pour Jean-Michel Roger, le fondateur du site PromoAGV et de l’opération CONNECT, l’intérêt de visiter Israël est de faire découvrir une destination que beaucoup de participants ne connaissaient pas.

Le principe de CONNECT est de promouvoir une destination en réunissant des grandes marques du tourisme afin de rencontrer, de dialoguer et d’échanger avec des prestataires professionnels sur place.

Depuis huit ans, CONNECT s’est rendu à l’île Maurice, à Oman, en Afrique du Sud, au Canada, aux Canaries, à l’île de la Réunion et aux Maldives.

« Après 30 ans de tourisme, j’ai voyagé dans le monde entier, je n’avais jamais mis les pieds en Israël, par manque d’opportunité, pas d’envie spécifique, et puis peut être par méconnaissance, » confesse Jean-Michel Roger.

Jean-Michel est donc venu visiter Israël pour la première fois fin 2015 pour un voyage de repérage où ce dernier a immédiatement était conquis.

« C’est une destination qui correspond totalement au marché français à tous les niveaux. C’est une destination hyper riche dans une petite superficie ».

CONNECT 2016 en Israël (Crédit : Charlotte Guimbert)
CONNECT 2016 en Israël (Crédit : Charlotte Guimbert)

Cette année, les participants à cette conférence étaient nombreux et composaient un large éventail d’agences dont les leaders du marché français. Amadeus, FTI, Look Voyage, Plein Vent, Présence assistance, Salaün Holidays, TUI et Vacances Transat étaient, entre autres, présents.

S’ajoute à cette liste des agences de voyage plus petites qui n’avaient jusqu’à présent jamais visité Israël ou qui ne proposaient pas de séjours vers l’état hébreu.

Durant cette semaine, ces représentants ont visité Jérusalem, Tel Aviv, et la mer Morte et ils ont rencontré les détaillants et des professionnels du voyage locaux afin d’avoir un aperçu des offres de voyage.

Après quatre journées en Israël, les participants à ce grand événement national n’ont pas manqué d’enthousiasme et d’éloge concernant l’État hébreu. Conquis par sa diversité culturelle, ses sites historiques et religieux, ils ont également découvert avec amusement le régime culinaire israélien : houmous et falafels à tous les repas.

Pour Jennifer Le Cornec, coordinatrice des ventes chez Look Voyages, il faut simplement « le voir pour le croire ». En effet, pour cette représentante d’une agence de voyage majeure en France, Israël est une destination « qui gagne à être connue ».

« Je suis simplement émerveillée par la destination. Quand on arrive ici, on se prend de plein fouet la notion de ‘sacrée’ au travers de gîte comme Jérusalem. C’est extrêmement fort humainement et le premier mot qui nous vient à l’esprit c’est beaucoup d’émotion. »

Les objectifs de Connect’16 Israël

Jennifer Le Cornec est revenue sur l’objectif de Connect’16. « L’intérêt de ce voyage est de découvrir cette destination qui reste encore méconnue par nous-même et par nos clients, pourtant elle correspond à plein d’idées de voyage : voyage culturel, voyage religieux, mais également sur du séjour plus balnéaire, et divertissement à tout point de vue avec des thématiques culturelles ou loisirs. Look voyages ne propose pas encore des circuits vers Israël, mais après ce séjour, c’est une vraie piste à creuser, » indique-t-elle.

Selon Le Cornec, Israël a de nombreux atouts qui peuvent répondre à une demande. En effet, en terme d’affrètements aériens, l’État hébreu est desservi par des vols directs à partir de plusieurs villes de province.

CONNECT 2016 en Israël (Crédit : Guillaume Marragonis)
CONNECT 2016 en Israël (Crédit : Guillaume Marragonis)

Pour Sabrina Jestin, coordinatrice des ventes chez Saulaün Holidays, « l’idée de CONNECT est d’être entre professionnels et de découvrir une destination méconnue afin de l’intégrer dans les brochures, de pouvoir parler de la destination aux commerciaux pour mieux la revendre en agence de voyage. »

Si Saulaün Holidays propose déjà Israël comme destination, elle reste une destination qui n’est pas considérée comme attractive surtout ces derniers temps. Mais c’est une destination adaptée à la clientèle, clientèle sénior, qui est friande de voyage culturel.

« L’avantage de cette destination est de pouvoir découvrir le pays sans avoir des heures de car d’un point de visite à un autre ce qui est appréciable, » explique Sabrina.

La sécurité en Israël vécue par des professionnels du tourisme

Les représentants des agences de voyage n’ont pas considéré la situation sécuritaire d’Israël comme un frein pour s’y rendre.

Pour Sylvie Canellias, représentante de Look Voyage, il faut dépasser les idées préconçues qui sont dues à la situation géographique du pays. A ses yeux, Israël est un pays très sécurisant.

Sylvie Canellias (Crédit : Charlotte Guimbert)
Sylvie Canellias (Crédit : Charlotte Guimbert)

« Au niveau de la sécurité, les gens tendent à se poser des questions mais notre groupe, en tant que professionnels du voyage, n’avait pas de crainte sur la sécurité avant départ et encore moins sur place. On sait justement qu’elle est plutôt d’un niveau élevé, » indique Jennifer Le Cornec. « L’insécurité peut être partout, mais ici on ne la ressent pas, » conclut-elle.

« Avant ce voyage, on ne connaissait pas bien les tenants et les aboutissants qui peuvent freiner un client, est-ce que le client a raison d’avoir peur, maintenant je vais avoir plus de faciliter à parler de la destination, à contrecarrer les arguments, l’avoir vécu donne de la crédibilité à mon argumentaire, » explique Sabrina Jestin.

Un voyage qui ouvre de nouvelles perspectives

Les représentants de tourisme français ont souligné le manque général de connaissance vis-à-vis d’Israël. Ce voyage leur a ainsi permis d’avoir une nouvelle vision de ce pays.

« Je pense qu’il faut avoir une ouverture d’esprit et essayer de dépasser les a priori. La couverture médiatique autour d’Israël se fait discrète et uniquement sur certaines thématiques qui se focalisent sur l’insécurité potentielle. Au contraire, il faut promouvoir, donner envie aux gens de voyager, surtout que c’est très émouvant, ça répond à des envies d’ailleurs. Les gens recherchent aujourd’hui du lien entre les peuples, Israël apparaît dans ce domaine comme un exemple. » a déclaré Jennifer Le Cornec.

Pour Tabbel Maher, du réseau Selectour, ce voyage lui a donné une image différente que celle relayée par les médias. Il a ressenti une proximité et une cohabitation en Israël.

« C’est une leçon d’humilité de voir dans un si petit pays cohabiter autant de communautés différentes, » a-t-il expliqué. Mandy Bouvart, représentante de Selectour de Fort de France, s’est également émerveillée de cette cohabitation. «

Sabrina Jestin (Crédit : Charlotte Guimbert)
Sabrina Jestin (Crédit : Charlotte Guimbert)

Les communautés vivent ensemble contrairement à ce qu’on pense et malgré les tensions ».

De son côté, Sylvie Canellias a été stupéfaite par l’architecture et par la diversité des paysages. « Il y a une confrontation et un mélange entre une architecture très moderne et très ancienne. D’autre part, c’est un pays très vert, on a l’impression que c’est un pays très désertique mais en fait pas du tout. »

« C’est la première opération à grande échelle du tourisme français sur le marché israélien, et nous en sommes très fier, » a conclu Jean-Michel Roger.

Ce voyage a eu un intérêt double pour les participants. D’abord une découverte personnelle qui a réveillé des émotions, une sensibilité et une ouverture d’esprit. Mais aussi un intérêt professionnel avec une envie de partager cette destination. Les représentants sont rentrés en France avec la volonté de toucher un nouveau public de voyageurs et ne souhaitent plus se cantonner à proposer uniquement des « voyages pèlerinages ».

« Il faut faire connaître cette destination pour faire avancer les choses, » conclut Jennifer Le Cornec.

CONNECT'16 à la mer Morte (Crédit : Guillaume Marragonis)
CONNECT’16 à la mer Morte (Crédit : Guillaume Marragonis)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...