Quatre doses de vaccin anti-COVID administrées accidentellement à un pharmacien
Rechercher

Quatre doses de vaccin anti-COVID administrées accidentellement à un pharmacien

Uday Azizi dit se sentir bien après avoir reçu une quadruple dose par erreur - mais il devra probablement se faire encore administrer l'injection de suivi dans trois semaines

Uday Azizi pendant une interview avec la Douzième chaîne, le 22 décembre 2020. (Capture d'écran : Douzième chaîne)
Uday Azizi pendant une interview avec la Douzième chaîne, le 22 décembre 2020. (Capture d'écran : Douzième chaîne)

Un pharmacien des services de santé Maccabi a expliqué mardi se sentir bien après s’être fait accidentellement administrer quatre doses du vaccin contre la COVID-19 de Pfizer.

Uday Azizi a déclaré à la Douzième chaîne qu’il avait été envoyé à l’hôpital pour y être examiné et placé sous le contrôle des médecins après avoir reçu le vaccin, lorsque les responsables de Maccabi ont réalisé leur erreur. Apparemment, l’employé qui lui a injecté le vaccin n’avait pas réalisé que chaque flacon contenait plusieurs doses – cinq habituellement mais parfois plus.

Azizi a précisé avoir ressenti des effets secondaires modérées et assez communs – des douleurs locales et une rougeur à l’endroit de l’injection.

Il est resté imperturbable après avoir été informé de l’erreur commise.

« Je n’ai aucun problème à recevoir encore quatre doses supplémentaires », a-t-il dit. « Soyons optimistes… sur le vaccin, sur la situation toute entière et, peut-être, sur cette nouvelle année ».

Il a ajouté qu’il devrait probablement recevoir la deuxième dose de vaccin dans trois semaines et il a demandé aux Israéliens de ne pas redouter l’injection.

Une citoyenne israélienne se fait vacciner la COVID-19 au centre de vaccination Maccabi à Tel Aviv, le 22 décembre 2020. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le programme national de vaccination a été lancé dimanche et ce sont les employés du secteur de la santé qui ont reçu les premières injections. Les personnes âgées de 60 ans et plus ont commencé à se faire immuniser lundi.

Le gouvernement n’a pas encore précisé quand les vaccins seraient ouverts à la population générale.

Mardi matin, le ministre de la Santé Yuli Edelstein a déclaré que presque 30 000 Israéliens s’étaient d’ores et déjà fait vacciner.

Cette campagne de vaccination débute alors que l’Etat juif connaît une hausse du nombre de nouveaux cas quotidiens. Le ministère de la Santé a indiqué, mardi matin, que 3 594 nouveaux cas de coronavirus avaient été diagnostiqués lundi – c’est le chiffre le plus élevé depuis des mois – entraînant des discussions croissantes sur la possibilité d’un troisième confinement national.

380 095 personnes ont été touchées par le coronavirus depuis le début de l’épidémie dans le pays, qui a fait 3 111 morts.

Une autre inquiétude, partagée avec les pays du monde entier, a fait son apparition depuis l’émergence d’une souche mutante du virus qui circule au Royaume-Uni et qui serait bien plus contagieuse – même si elle n’est pas plus mortelle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...