Rafle du Vel d’Hiv : pour Xavier Bertrand, seul « le prénom du dirigeant a changé »
Rechercher

Rafle du Vel d’Hiv : pour Xavier Bertrand, seul « le prénom du dirigeant a changé »

Le président de la région Hauts-de-France s'est demandé si Mme Le Pen, "en cette fin de campagne, n'est pas en train de perdre son sang-froid et de montrer le vrai visage du Front national

Xavier Bertrand (Crédit : CC BY-SA 2.0)
Xavier Bertrand (Crédit : CC BY-SA 2.0)

Xavier Bertrand (LR) a estimé lundi que si Marine Le Pen a succédé à son père à la tête du Front national, seul « le prénom du dirigeant a changé » car ce parti « reste un parti d’extrême droite »

« C’est une honte ! », s’est exclamé auprès de l’AFP M. Bertrand à propos des déclarations de Mme Le Pen sur la rafle du Vel d’Hiv.

« Décidément, contrairement à certaines apparences, ce parti pourrait toujours être dirigé par Jean-Marie Le Pen. On peut se poser la question de savoir s’il n’est pas toujours dirigé par Jean-Marie Le Pen », a affirmé celui qui n’a pour seule opposition à la Région que les élus FN.

Selon Xavier Bertrand, « en fin de compte, le prénom du dirigeant a changé, mais ce parti reste le même, vraiment un parti d’extrême droite ».

Il s’est demandé si Mme Le Pen, « en cette fin de campagne, n’est pas en train de perdre son sang-froid et de montrer le vrai visage du Front national. Qu’elle puisse dire ça, c’est une façon scandaleuse de revisiter encore l’Histoire (…). Qu’elle veuille aujourd’hui revenir là-dessus en dit long sur le fond du discours du Front national ».

Les responsables du FN « peuvent faire tous les efforts, au bout d’un moment le vernis craque », a-t-il encore jugé.
Interrogée dimanche sur la décision du président Jacques Chirac de reconnaître en juillet 1995 la responsabilité de la France dans la rafle du Vel d’Hiv, Mme Le Pen a affirmé que « la France n’est pas responsable du Vel d’Hiv ». « S’il y a des responsables, c’est ceux qui étaient au pouvoir à l’époque, ce n’est pas LA France. Ce n’est pas LA France », avait-elle ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...