Rechercher

Raids en Cisjordanie : 8 suspects de terrorisme arrêtés, des armes saisies

Les forces de sécurité israéliennes n'ont pas été blessées et ont trouvé deux fusils M-16, une mitraillette de fortune et deux pistolets ; les suspects ont été interrogés

Des soldats de Tsahal lors d'opérations d'arrestation de suspects terroristes en Cisjordanie, le 10 août 2022. (Crédit : armée israélienne)
Des soldats de Tsahal lors d'opérations d'arrestation de suspects terroristes en Cisjordanie, le 10 août 2022. (Crédit : armée israélienne)

Huit personnes soupçonnées de terrorisme ont été arrêtées cette nuit lors de raids menés en Cisjordanie, a déclaré l’armée israélienne dans un communiqué jeudi.

Aucun blessé n’a été signalé parmi les forces israéliennes, et tous les suspects ont été emmenés pour être interrogés.

Dans le village d’al-Azariya et le camp de réfugiés d’al-Ayda, dans le centre de la Cisjordanie, trois suspects ont été arrêtés. Les forces de sécurité ont également saisi une mitraillette de type « Carlo », des munitions et des uniformes de police, selon le communiqué.

À Yata, dans le sud de la Cisjordanie, un autre suspect a été arrêté et deux fusils M-16 et deux pistolets ont été trouvés.

Deux fusils M-16 saisis par les forces de sécurité israéliennes lors d’opérations d’arrestation en Cisjordanie, le 110 août 2022. (Crédit : armée israélienne)

Ces raids ont eu lieu après que les forces de sécurité ont tué mardi un membre recherché d’une cellule terroriste à Naplouse. Deux autres Palestiniens ont été tués dans ce raid et 40 autres personnes ont été blessées, selon le ministère de la santé de l’Autorité palestinienne.

Les Palestiniens avaient échangé des coups de feu avec l’armée israélienne dans la vieille ville de Naplouse, où les troupes avaient tenté de capturer le commandant des Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa, Ibrahim Nabulsi.

Selon les autorités israéliennes, aucun soldat n’a été blessé au cours de l’opération, mais un chien de la police des frontières, Zili, a été tué par les tirs des fugitifs.

Ces opérations interviennent quelques jours après qu’Israël et le groupe terroriste palestinien du Jihad islamique ont conclu un cessez-le-feu après trois jours de conflit armé dans et autour de la bande de Gaza.

Le conflit a été déclenché par l’arrestation par Tsahal du chef du Jihad islamique en Cisjordanie, Bassem Saadi, lors d’un raid à Jénine la semaine dernière, et par les menaces de représailles du groupe terroriste.

Les tensions sont restées élevées en Cisjordanie, les forces de sécurité israéliennes ayant intensifié les raids et les opérations d’arrestation à la suite d’une vague meurtrière d’attentats terroristes contre des Israéliens qui ont fait 19 morts au début de l’année.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...