Record des ventes de propriétés au mois de juin
Rechercher

Record des ventes de propriétés au mois de juin

Les Israéliens se sont précipités pour acheter quelque 16 000 biens avant la hausse des taxes sur les résidences secondaires

Un chantier de construction (Crédit : Hadas Parush / Flash90)
Un chantier de construction (Crédit : Hadas Parush / Flash90)

Avant l’augmentation de la taxe d’achat sur les résidences secondaires et les propriétés de placement qui est entrée en vigueur au mois de juin, les investisseurs israéliens ont battu des records ce mois-là, en achetant quelque 16 000 propriétés.

Selon l’économiste en chef au ministère des Finances, le chiffre marque une énorme hausse de 42 % par rapport au mois précédent et une augmentation de 15 % par rapport au mois de juin de l’année dernière.

Les endroits les plus populaires pour ces investisseurs étaient Tel Aviv et Netanya, selon le ministère des Finances.

La hausse des acquisitions de biens immobiliers a été motivée par une augmentation de la taxe sur les résidences secondaires, conçue et mise en œuvre par l’actuel ministre des Finances Moshe Kahlon.

Le ministre des Finances Moshe Kahlon au ministère des Finances à Jérusalem  le 20 juillet 2015. (Crédit photo: Yonatan Sindel / Flash90)
Le ministre des Finances Moshe Kahlon au ministère des Finances à Jérusalem le 20 juillet 2015. (Crédit photo: Yonatan Sindel / Flash90)

Le chef du parti Koulanou avait d’abord annoncé que son plan d’augmentation de la taxe d’achat sur les résidences secondaires prendrait effet le 1er juillet, mais cela avait déclenché une frénésie parmi les investisseurs immobiliers et les acheteurs pour conclure avant la date limite autant d’offres que possible.

« Il y a eu une énorme course des investisseurs à l’achat d’appartements de seconde main, » avait alors écrit sur Facebook Shai Babad, le directeur général du ministère des Finances.

En augmentant les taxes sur les immeubles de placement, a expliqué le ministère, « nous allons rendre moins attrayant les investissements dans l’immobilier et permettre l’accès de milliers d’appartements à des personnes qui ne possèdent pas encore un appartement. »

En vertu du nouveau code fiscal, l’achat d’un immeuble de placement (une propriété immobilière qui n’est pas le lieu de résidence principal de l’acheteur), d’une valeur allant jusqu’à 4,8 millions de shekels (1,15 millions d’euros) sera taxé de 8 %, tandis que toutes les propriétés d’une valeur supérieure seront frappées d’une taxe de 10 %.

Les premiers chiffres pour le mois de juillet 2015 indiquent une nette diminution dans les transactions immobilières.

Judah Ari Gross a contribué à cet article

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...