Regev critique le nouveau chef de l’Agence juive que Bennett félicite
Rechercher

Regev critique le nouveau chef de l’Agence juive que Bennett félicite

Isaac Herzog avait dit que les ministres étaient responsables des mauvaises relations avec la Diaspora ; Naftali Bennett a présenté ses félicitations, pas Netanyahu

Miri Regev, ministre de la Culture, dans un faux discours télévisé publié sur sa page Facebook au moment de la cérémonie des Ophir, le 19 septembre 2017. (Crédit : capture d'écran YouTUbe)
Miri Regev, ministre de la Culture, dans un faux discours télévisé publié sur sa page Facebook au moment de la cérémonie des Ophir, le 19 septembre 2017. (Crédit : capture d'écran YouTUbe)

La ministre de la Culture Miri Regev a attaqué le nouveau président de l’Agence juive Isaac Herzog dimanche, après ses propos sur les liens entre Israël et la Diaspora.

« Herzog n’a pas encore pris ses fonctions qu’il dispense déjà ses notes aux ministres du cabinet pour leur attitude vis-à-vis des Juifs de la Diaspora », a tweeté Regev.

« Je lui rappelle que c’est le président de son parti qui avait dit que ‘la gauche a oublié ce que c’est que d’être Juif' », a-t-elle ajouté, en référence à des propos tenus l’an dernier par le chef du parti travailliste Avi Gabbay.

« Je suggère à Herzog d’apprendre son rôle avant de critiquer », a conclu Regev.

Dimanche, le chef de l’opposition sortant avait déploré des propos tenus par certains ministres du gouvernement, qui suggéraient que les membres de certains courants du judaïsme « n’étaient pas Juifs ». Herzog a affirmé que de tels propos portent atteinte aux relations entre Israël et les Juifs de la Diaspora.

De son côté, le ministre Naftali Bennett a félicité Isaac Herzog pour sa nomination.

« Bugi [surnom d’Isaac Herzog] est talentueux, éthique, et, le plus important, c’est un mensch », a tweeté Bennett.

« La tâche à laquelle il fait face – avec nous tous – est immense :  la préservation du judaïsme de Diaspora et son lien avec l’Etat d’Israël. »

« Bonne chance ! », a-t-il conclu.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu n’a toujours pas félicité Herzog pour son nouveau poste. Il avait fait pression pour que Yuval Steinitz, le ministre de l’Energie, prenne les rênes de l’Agence juive.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...