Rechercher

Remise du Prix d’architecture Michel Gelrubin 2022 à l’Université de Tel Aviv

Le neuvième Prix d’Architecture Michel Gelrubin a été décerné à trois étudiants internationaux et à trois équipes d’étudiants de l’Université de Tel Aviv

Cérémonie de remise du Prix d’architecture Michel Gelrubin 2022 à l’Université de Tel Aviv. (Crédit : Université de Tel Aviv)
Cérémonie de remise du Prix d’architecture Michel Gelrubin 2022 à l’Université de Tel Aviv. (Crédit : Université de Tel Aviv)

Le neuvième Prix d’Architecture Michel Gelrubin a été décerné à trois étudiants internationaux et à trois équipes d’étudiants de l’Université de Tel Aviv, pour des projets redéfinissant l’architecture, a rapporté l’Association française de l’Université de Tel Aviv. La cérémonie s’est déroulée dans le cadre des évènements du Conseil des Gouverneurs de l’Université de Tel Aviv 2022, en présence du professeur Eran Neuman, doyen de la Faculté des Arts, et des membres de la famille, Leslie, Samuel, Olivia et Lyne Gelrubin.

Le prix Michel Gelrubin est décerné chaque année à des étudiants du monde entier dont le travail combine vision et talent en architecture et en design d’intérieur. Le thème de cette année était « Étendre l’architecture », et avait pour but de déplacer l’architecture vers de nouveaux concepts et domaines inconnus, redéfinissant ainsi le statut, la forme et la matérialité de la discipline.

Le prix a été fondé par Leslie Gelrubin Benitah et Samuel Gelrubin, membres du conseil d’administration de l’université, en l’honneur de leur père, le philanthrope et homme d’affaires français Michel Gelrubin, spécialisé dans l’immobilier, fervent partisan d’Israël et ami de longue date de l’Université de Tel Aviv, qui œuvra pour le développement de l’éducation.

« Depuis 2013, mon frère Samuel et moi avons eu le privilège de récompenser des étudiants d’architecture qui imaginent l’avenir, et qui, nous l’espérons, pourront développer la même carrière réussie que les membres de notre jury », a déclaré Leslie Gelrubin Benitah, également membre du bureau de la campagne mondiale de l’université. « Notre objectif est d’identifier de nouveaux talents et de leur donner l’opportunité de parvenir à une reconnaissance internationale. »

Le professeur François Heilbronn, président de l’Association française de l’Université de Tel Aviv, a tenu à rendre hommage à David Birène, grand-père de Leslie et Samuel, récemment décédé : « David était une personne merveilleuse, pleine de rire et de générosité, qui a été à l’origine de trois générations de donateurs de l’Université. »

« Tous les ans, nous constatons combien les talents se développent à l’Université et nous comprenons la nécessité de cet important prix », a déclaré pour sa part Amos Elad, vice-président de l’Université, qui a par ailleurs annoncé la création l’an prochain d’une bourse au nom de David Birène.

Les gagnants ont été sélectionné par un prestigieux jury d’experts dans les domaines du design, des affaires, de la construction, du journalisme et de l’architecture, présidé par l’architecte de renom Kobi Karp, avec la participation du célèbre designer Ora-ïto, qui comptait parmi les présents à la cérémonie.

Le prix international a bénéficié de la participation des meilleures institutions dans le monde, notamment l’Université Harvard, l’Université de Princeton, l’Université de Pennsylvanie, l’Université McGill et l’Université Sapienza de Rome.

Dans la catégorie internationale, la première place a été décernée à Shoya Ishiguro de l’Université Waseda à Toyko pour son projet « Gorge Vague : the Void of the City », qui combine vestiges historiques et infrastructures urbaines modernes.

La deuxième place est revenue à Zhuo-ming Shia, de l’Université technique de Delft aux Pays-Bas, pour un projet d’habitat participatif à Addis Abeba en Ethiopie. La troisième place a été décernée à Ramona Scheffer, de l’Université technique de Delft aux Pays-Bas, pour son projet : « La cité des travailleurs : Logement des travailleurs émigrés à Oman. »

Parmi les candidats de l’École d’Architecture de l’Université, la première place a été décernée à Barak Weizman et Mai Whiteson pour le projet d’un nouveau quartier de studios résidentiels dans la zone industrielle d’Ashdod.

La deuxième place a été attribuée à Gabriel Abboud et Noa Natanson pour leur projet « Algae Tower » à Dubai, gratte-ciel intégrant des tubes contenant des micro-algues permettant de régler le problème de la chaleur et d’améliorer la qualité de l’air.

La troisième place a été remportée par Raz Baran et Noa Shimoni pour un projet d’Opera à Afula.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...