Rencontre entre Palestiniens et Israéliens sur les permis de travail des Palestiniens
Rechercher

Rencontre entre Palestiniens et Israéliens sur les permis de travail des Palestiniens

Les 2 parties devraient discuter de l'amélioration des conditions de travail et des procédures concernant des dizaines de milliers de personnes

Un soldat de Tsahal observe des Palestiniens qui traversent le poste de contrôle de Qalandiya près de la ville de Ramallah en Cisjordanie (Crédit : Issam Rimawi / Flash90)
Un soldat de Tsahal observe des Palestiniens qui traversent le poste de contrôle de Qalandiya près de la ville de Ramallah en Cisjordanie (Crédit : Issam Rimawi / Flash90)

Les responsables israéliens et palestiniens devraient se rencontrer plus tard ce mois-ci pour discuter des politiques israéliennes sur la délivrance de permis de travail aux Palestiniens dans le but d’améliorer la situation des dizaines de milliers de travailleurs palestiniens qui se rendent quotidiennement en Israël.

Selon le ministre adjoint du Travail de l’Autorité palestinienne, la partie palestinienne a fait plusieurs suggestions aux Israéliens avant la réunion.

Parmi ces suggestions, Nasser al-Qatami, a précisé à l’agence de presse palestinienne Maan, qu’ils avaient proposé d’améliorer les procédures aux postes de contrôle israéliens afin d’éliminer les « intermédiaires » qui profitent des Palestiniens en exigeant des paiements importants pour accorder les permis de travail israéliens.

Les Palestiniens ont proposé de les remplacer par des bureaux du travail en Cisjordanie chargés de la gestion des permis. Ils ont également proposé de permettre à tous les employeurs en Israël de délivrer un nombre illimité de permis aux travailleurs palestiniens et de permettre aux travailleurs palestiniens de se déplacer librement en Israël. Ils souhaiteraient également obtenir la prolongation de la durée des permis de « recherche d’emploi » d’une à deux semaines.

Actuellement, les Palestiniens titulaires d’un permis de travail israélien sont autorisés à se rendre sur leur lieu de travail mais ne sont pas autorisés à résider en Israël à des fins professionnelles.

Selon les estimations palestiniennes, quelque 200 000 Palestiniens travaillent actuellement en Israël, de nombreuses personnes dans l’agriculture et le bâtiment.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...