Rivlin condamne l’enquête de la CPI
Rechercher

Rivlin condamne l’enquête de la CPI

Le président israélien a affirmé que l'Etat hébreu continuera à prendre toutes les mesures nécessaires pour se défendre "de cette décision politique erronée"

Le président Reuven Rivlin dépose son bulletin de vote dans un bureau de vote à Jérusalem lors des élections à la Knesset, le 2 mars 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)
Le président Reuven Rivlin dépose son bulletin de vote dans un bureau de vote à Jérusalem lors des élections à la Knesset, le 2 mars 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Le président Reuven Rivlin a condamné mardi la décision de la Cour pénale internationale (CPI) selon laquelle elle est compétente pour enquêter sur Israël pour d’éventuels crimes de guerre contre les Palestiniens.

« La Cour de La Haye a été créée pour traiter des atrocités commises dans le monde entier, et non pour persécuter des nations démocratiques dotées de systèmes judiciaires efficaces et indépendants », a écrit Rivlin dans un communiqué.

Il affirme qu’Israël continuera à prendre toutes les mesures nécessaires pour se défendre « de cette décision politique erronée ».

Dans une décision majeure vendredi, une chambre préliminaire de la CPI a déterminé que La Haye était compétente pour ouvrir une enquête criminelle contre Israël et les Palestiniens pour des crimes de guerre qui auraient eu lieu en Cisjordanie, dans la bande de Gaza et à Jérusalem-Est.

Il appartient maintenant à la procureur en chef de la CPI, Fatou Bensouda, de décider d’ouvrir une enquête, et elle a indiqué en 2019 qu’elle avait l’intention de le faire.

« Lorsque la CPI enquête sur Israël pour de faux crimes de guerre, c’est de l’antisémitisme pur », avait déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans une vidéo en anglais diffusée par son bureau. Netanyahu avait déploré que « le tribunal établi pour empêcher des atrocités comme la Shoah nazie contre le peuple juif vise maintenant l’unique État du peuple juif ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...