Rivlin « désolé » de « l’étrange » évitement d’Abbas
Rechercher

Rivlin « désolé » de « l’étrange » évitement d’Abbas

A Bruxelles, le président a rappelé les liens forts et vivaces entre l'UE et Israël

Le président Reuven Rivlin à la résidence présidentielle de Jérusalem, le 10 février 2016. (Crédit : Mendy Hechtman/Flash90)
Le président Reuven Rivlin à la résidence présidentielle de Jérusalem, le 10 février 2016. (Crédit : Mendy Hechtman/Flash90)

A Bruxelles, Reuven Rivlin a affirmé que « la relation entre Israël et l’UE est forte et vivace ».

« Israël et l’UE sont liés ensemble par beaucoup, beaucoup de liens », a-t-il affirmé.

Le président israélien a encouragé des pourparlers de paix directs entre Israéliens et Palestiniens.

« Le conflit d’Israël avec les Palestiniens est une grande tragédie et c’est notre responsabilité, et notre volonté, de construire des ponts de confiance entre les deux peuples », a-t-il rappelé. « Même si nous ne parvenons pas à un accord durable à ce moment précis, nous devons être actifs et construire plus de confiance entre toutes les parties ».

« Des pourparlers directs sont la seule voie possible de construire la confiance » et « il n’y a aucun raccourci, ni détour au Moyen-Orient », a-t-il ajouté.

« A un niveau personnel, je dois dire que je trouve étrange que le président Mahmoud Abbas, mon ami Abu Mazen, refuse encore et toujours de rencontrer les dirigeants israéliens et se tourne encore et toujours vers un soutien de la communauté internationale. Nous pouvons parler. Nous pouvons parler directement d’une façon qui construise la confiance », a dit Rivlin.

Il a salué l’initiative d’organiser une rencontre entre lui et Abbas à Bruxelles.

« J’étais vraiment très désolé d’apprendre qu’il avait rejeté une telle rencontre », a ajouté Rivlin.

Le président a dit qu’ « il y a beaucoup à faire » pour faire avancer la paix.

Il a également pressé l’UE de « respecter les considérations israéliennes » dans son entreprise de faire avancer la paix « même si elles sont différentes des vôtres. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...