Rechercher

Roger Waters : Radiohead est déterminé à jouer à Tel Aviv

Le fondateur de Pink Floyd admet que le groupe de rock n’a pas été influencé par sa lettre lui demandant de boycotter Israël

Roger Waters (Crédit : Lior Mizrahi/Flash90)
Roger Waters (Crédit : Lior Mizrahi/Flash90)

Roger Waters a reconnu que malgré ses appels au nom du mouvement de boycott d’Israël, l’emblématique groupe de rock alternatif britannique Radiohead était résolu à jouer à Tel Aviv cet été.

« J’ai commencé une correspondance avec certains [des membres] de Radiohead, et ils semblent avoir décidé qu’ils y allaient pour donner un concert à Tel Aviv, donc je ne peux pas vraiment dire grand-chose de plus sur le sujet », a déclaré Waters mercredi pendant un entretien avec Jon Pareles, critique musical du New York Times.

Waters, ainsi que des dizaines d’autres artistes, avait appelé Radiohead à annuler son concert du 19 juillet, affirmant que le groupe, connu pour ses opinions politiques à gauche, devraient rejoindre les appels au boycott des militants palestiniens.

« Puisque Radiohead fait campagne pour la liberté des Tibétains, nous nous demandons pourquoi il refuserait de défendre un autre peuple sous occupation étrangère », peut-on lire dans la lettre envoyée par Waters au groupe.

Radiohead au festival de musique Coachella en 2004. (Crédit : CC BY SA/Wikipedia)
Radiohead au festival de musique Coachella en 2004. (Crédit : CC BY SA/Wikipedia)

« En vous demandant de ne pas jouer en Israël, les Palestiniens vous ont demandé de faire un petit pas pour aider à faire pression sur Israël afin de mettre fin à ses violation des droits humains et du droit international », poursuivent les auteurs.

« Assurément, si prendre position contre la politique de la division, de la discrimination et de la haine signifie quelque chose, cela veut dire s’y s’opposer partout — et cela doit inclure ce qui arrive chaque jour aux Palestiniens », ajoute la lettre.

Mercredi, il a dit qu’il ne critiquerait pas directement Radiohead pour leur décision de jouer en Israël.

« Ils doivent penser seuls à ce qu’ils décident de faire de leurs vies, et ils doivent aller là où leurs consciences les mènent, a-t-il dit. Donc je ne vais pas m’asseoir ici et dire du mal d’eux ou les haranguer. Mon opinion personnelle est qu’il existe une ligne valide et légitime qui a été organisée par [le mouvement de boycott], et je préfèrerai que mes collègues ne franchissent pas cette ligne. Mais si les gens choisissent de le faire, c’est un sujet qui ne relève que d’eux et de leurs consciences. »

Roger Waters, l’ancien de Pink Floyd et l’inspirateur de « The Wall », est depuis longtemps ouvertement critique envers Israël.

Les romanciers Alice Walker et Hari Kunzru, ainsi que le musicien Thurston Moore, des pionniers américains du rock alternatif Sonic Youth et Nick Seymour, de Crowded House, font partie des signataires de la lettre.

Le militant anti-apartheid et Prix Nobel Desmond Tutu a également signé la lettre.

La campagne de boycott d’Israël a connu une réussite mitigée. Stevie Wonder, Carlos Santana et Lauryn Hill ont renoncé à jouer en Israël. Beaucoup de grands noms, notamment Paul McCartney, les Rolling Stones, Elton John, Santana et Bon Jovi s’y sont produits ces dernières années.

Les défenseurs d’Israël ont dénoncé une campagne de boycott hypocrite, estimant qu’elle relève d’une mise à l’index d’un pays démocratique alors que certains musiciens proéminents sont prêts à jouer dans des pays sous dictature.

Radiohead n’a pas joué en Israël depuis 2000. Ce concert faisait partie d’une tournée méditerranéenne désormais légendaire au cours de laquelle Radiohead avait dévoilé des chansons de « Kid A », souvent considéré comme le chef-d’œuvre du groupe, qui s’échangeaient en ligne avant la sortie de l’album.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...