Israël en guerre - Jour 142

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Roni Shitrit, 24 ans, venue au festival Supernova pour voir le lever du soleil

Assassinée au Festival Supernova, à proximité du kibboutz Reïm, le 7 octobre 2023

Roni Shitrit, assassiné au Festival Supernova, à proximité du kibboutz Reïm le 7 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)
Roni Shitrit, assassiné au Festival Supernova, à proximité du kibboutz Reïm le 7 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)

Roni Shitrit, 24 ans, originaire de Beit Yitzhak, a été assassinée par des terroristes palestiniens du Hamas lors du Festival Supernova, à proximité du kibboutz Reïm, le 7 octobre.

Roni était arrivée au festival de musique quelques heures avant le début de l’assaut du groupe terroriste palestinien du Hamas, a rapporté Ynet. Elle s’y était rendue avec quatre amis à temps pour assister au lever du soleil.

Alors que trois de ses amis sont rentrés chez eux sains et saufs, Roni a été tuée avec son amie d’enfance Adi Margalit.

Sa famille a déclaré à Ynet que la dernière fois qu’ils ont eu de ses nouvelles, c’était à 8h01 du matin, lorsqu’elle leur a envoyé un message disant « Soyez calmes ».

Quelque 72 heures après avoir perdu le contact avec elle, sa mère Lilach et son beau-père Ilan ont été informés de son décès. Depuis lors, ils se sont battus pour obtenir plus de détails, affirmant qu’ils n’ont pas été informés des circonstances de sa mort, étant donné qu’il n’y avait pas de blessures par balle visibles ou d’autres blessures lorsqu’ils ont identifié le corps.

Elle laisse derrière elle ses parents, son père biologique Tomer, ses demi-sœurs Shira et Noa, et ses demi-frères Dor et Uri.

Roni avait déménagé à Tel Aviv quelques mois avant le 7 octobre et travaillait comme gérante d’un restaurant. Auparavant, elle avait travaillé comme organisatrice dans l’événementiel pendant deux ans.

« Roni était une fille extraordinaire, aimante et pleine de joie de vivre », a déclaré sa mère Lilach aux médias locaux après sa mort.

« Elle aimait vivre, elle se fixait des objectifs et les atteignait (…). Cette perte est indescriptible. C’est l’enfer. Quoi que je dise, cela ne suffira pas à expliquer les sentiments ou l’énorme perte. »

Pour honorer la mémoire de leur fille, les parents de Roni ont lancé une collecte de fonds afin d’acheter une ambulance pour Magen David Adom, le service de secours israélien.

« Nous ne pouvons malheureusement pas ramener Roni, mais nous sommes déterminés à sauver la vie de nombreuses autres personnes », ont-ils écrit dans la description de la collecte de fonds.

Un ami a commenté sous les dernières photos que Roni a partagées sur Instagram.

« Tu m’as appris à quel point il est simple et facile d’être simplement une bonne personne, et ce n’est pas une coïncidence si tant de gens sont venus à [tes funérailles], pour te rendre un dernier hommage, tu étais la meilleure d’entre nous tous. »

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.