Rechercher

Rosh HaShana : L’Iran et l’EI pourraient attaquer des Israéliens à l’étranger

Le Conseil national de sécurité exhorte les citoyens à consulter les avis avant de voyager ; plusieurs attaques contre des Israéliens ont été déjouées cette année

Voyageurs à l'aéroport international Ben Gurion, près de Tel Aviv, le 7 septembre 2022. (Crédit : Arie Leib Abrams/Flash90)
Voyageurs à l'aéroport international Ben Gurion, près de Tel Aviv, le 7 septembre 2022. (Crédit : Arie Leib Abrams/Flash90)

Israël a émis une alerte aux voyageurs lundi à l’approche des fêtes du Nouvel an juif, avertissant que l’Iran et des groupes terroristes islamistes cherchent à mener des attaques terroristes contre des cibles juives et israéliennes.

Le Conseil national de sécurité (CNS) a exhorté les citoyens voyageant pendant les fêtes à vérifier les avis individuels avant d’acheter leurs billets. Les fêtes du Nouvel an juif sont l’une des périodes préférées des Israéliens pour programmer des voyages à l’étranger.

« Nous estimons que, dans un avenir proche, l’Iran continuera à promouvoir les dommages causés aux cibles israéliennes dans le monde entier, tant dans les pays proches de l’Iran que dans les pays occidentaux et européens », peut-on lire dans la mise à jour.

Le CNS a ajouté que les groupes terroristes, tels que l’État islamique et ses partisans, « continuent de faire preuve de motivation » pour mener des attaques contre des Juifs et des Israéliens dans le monde entier.

« Cela est étayé par des déclarations franches de la part des chefs d’organisations qui appellent à nuire aux Israéliens et aux Juifs », a-t-il ajouté.

En mai, le CNS a lancé un avertissement sérieux aux Israéliens se trouvant en Turquie pour qu’ils quittent le pays et aux voyageurs potentiels pour qu’ils restent à l’écart, après avoir reçu des informations selon lesquelles il y avait une menace réelle d’un complot iranien visant à enlever et à assassiner des citoyens israéliens.

Des agents de la police anti-émeute turque patrouillant devant la Mosquée bleue à Istanbul, le 14 juin 2022. (Crédit: Yasin Akgul/AFP)

Selon de hauts responsables israéliens, les attaques prévues visaient à venger une série de meurtres et de frappes sur des cibles militaires et nucléaires iraniennes qui avaient été attribués à l’État hébreu.

Le Mossad et ses homologues turcs auraient déjoué plusieurs projets d’attentats, notamment une opération présumée d’une cellule iranienne visant à enlever et à assassiner un ancien ambassadeur d’Israël en Turquie et son épouse.

En juin, les forces de sécurité thaïlandaises auraient réussi à empêcher un agent iranien de créer une cellule terroriste dans le pays et de commettre des attentats contre des Israéliens.

L’Iran et Israël sont engagés dans une guerre de l’ombre depuis des années, mais les tensions se sont accrues à la suite d’une série d’incidents très médiatisés que Téhéran a imputés à Israël.

Téhéran a affirmé que Jérusalem était responsable de l’assassinat du colonel Hassan Sayyad Khodaï, du Corps des Gardiens de la Révolution islamique, à son domicile de Téhéran le 22 mai. L’assassinat de Khodaï est le meurtre le plus médiatisé en Iran depuis celui du scientifique nucléaire Mohsen Fakhrizadeh, en novembre 2020, également imputé à Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...