Rubio a tenu une campagne de levée de fonds chez un collectionneur d’objets nazis
Rechercher

Rubio a tenu une campagne de levée de fonds chez un collectionneur d’objets nazis

Le candidat à la présidence américaine a organisé un événement à la maison de Harlan Crowe qui dispose d'une copie d’un livre de Hitler

Marco Rubio (Crédit : United States Senate/Public domain/via Wikimedia Commons
Marco Rubio (Crédit : United States Senate/Public domain/via Wikimedia Commons

Le candidat à la présidence Marco Rubio a organisé une levée de fonds mardi, à la veille de la fête de Yom Kippour, à la maison d’un collectionneur d’objets nazis, selon le Dallas Morning News.

Le promoteur immobilier Harlan Crowe possède une collection d’art éclectique, y compris des peintures signées par Adolf Hitler et une copie signée de son livre.

Il aurait aussi un jardin rempli de statues de dirigeants communistes qu’il appelle le « Jardin du Mal », le casque militaire du Dwight Eisenhower et le document de propriété du domaine de Mont Vernon de George Washington.

Les tickets pour l’événement de Rubio coûtaient entre 1 000 et 10 800 dollars, selon le Morning News.

« Organiser un événement dans une maison contenant des œuvres d’art et une autobiographie signée de l’homme qui a consacré sa vie à exterminer le peuple juif est le sommet de l’insensibilité et de l’indifférence », a déclaré la présidente de la Convention Nationale Démocrate, Debbie Wasserman Schultz, à la suite de l’incident.

« Il est stupéfiant que la présence de ces articles qui représentent l’horreur pour des millions de Juifs dans le monde n’ait pas arrêté M. Rubio ou quiconque dans son équipe lors de leur préparation de l’événement », a-t-elle déclaré selon le président de Conseil National Démocrate Juif, Greg Rosenbaum, qui a expliqué au Morning News que l’événement tenu la veille de Yom Kippour était « très préoccupant pour la population juive américaine ».

Le Comité National Républicain a répondu à Schultz qu’elle « aurait dû s’opposer à l’accord faible de Clinton et d’Obama sur l’Iran qui met la sécurité d’Israël en danger », au lieu d’essayer de « fabriquer une polémique inutile sur une collection contenant des objets incluant une statue de Margaret Thatcher et des effets personnels ayant appartenu à Abraham Lincoln ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...