Rechercher

Saluts nazis durant la finale de la Coupe d’Australie, 8 supporters expulsés

Une partie des tribunes a aussi ntonné un chant nationaliste croate d'extrême-droite, utilisé par le mouvement fasciste des Oustachis dans les années 1930

La foule lors d'un match de football entre l'équipe de A-League Macarthur FC et l'équipe semi-professionnelle Sydney United 58, Commbank Stadium, Sydney, Australie, 1er octobre 2022. (Capture d'écran YouTube, utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
La foule lors d'un match de football entre l'équipe de A-League Macarthur FC et l'équipe semi-professionnelle Sydney United 58, Commbank Stadium, Sydney, Australie, 1er octobre 2022. (Capture d'écran YouTube, utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Huit supporters ont été expulsés de la finale de la Coupe d’Australie de football dimanche à Sydney, a annoncé la fédération australienne après une rencontre marquée par des saluts nazis et chants nationalistes croates.

Le match opposait le Macarthur FC, club de première division australienne, au Sydney United 58, club semi-professionnel fondé par des Australiens d’origine croate en 1957 sous le nom de Sydney Croatia.

Durant la rencontre, remportée 2 à 0 par le Macarthur FC, des supporters ont réalisé des saluts nazis, tandis qu’une partie des tribunes a entonné un chant nationaliste croate d’extrême-droite, utilisé par le mouvement fasciste des Oustachis dans les années 1930.

Avant même le début du match, des spectateurs ont hué la cérémonie « Welcome to country » célébrant le lien des Aborigènes australiens avec le pays.

La fédération de football australienne a déclaré « condamner fermement les actions d’une petite minorité d’individus » parmi les 16 141 supporters présents au CommBank Stadium de Sydney. Huit personnes ont été expulsées du stade, a-t-elle ajouté.

La fédération a annoncé travailler avec la police sur les images et vidéos disponibles et se dit prête à des actions « fortes et rapides » contre des comportements qui pourraient tomber sous le coup de la loi de l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud.

Elle a également jugé « inacceptable » les huées durant la cérémonie dédiée aux Aborigènes australiens.

Le syndicat des footballeurs professionnels australiens a également réagi, expliquant que les valeurs de « justice, respect et courage » montrées sur la pelouse par les joueurs étaient « ébranlées » par le comportement de certains spectateurs.

« Une réponse efficace ne se concentrera pas sur le fait de savoir si ces comportement viennent ou pas d’une minorité », a ajouté le syndicat.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...