Rechercher

Sarah Silverman, critique des « Jewface », au casting d’un film sur Leonard Bernstein

Cooper, qui n’est pas juif, interprètera le rôle du chef d’orchestre et compositeur Leonard Bernstein -avec une prothèse de nez- dans le biopic diffusé l’année prochaine

Sarah Silverman prend la parole à l'occasion de "Power Of Women 2022" organisé par Variety à New York, le 5 mai 2022. (Crédit : Cindy Ord/Getty Images for Variety via la JTA)
Sarah Silverman prend la parole à l'occasion de "Power Of Women 2022" organisé par Variety à New York, le 5 mai 2022. (Crédit : Cindy Ord/Getty Images for Variety via la JTA)

JTA – Elle a popularisé le terme « Jewface » pour décrire les acteurs non juifs interprétant des rôles de personnalités juives et lancé un débat très animé sur la question.

Aujourd’hui, l’actrice et comédienne juive Sarah Silverman rejoint le casting d’un film avec Bradley Cooper – qui n’est pas Juif – dans le rôle du chef d’orchestre et compositeur juif leonard Bernstein. Pour cette occasion, l’acteur portera une prothèse de nez.

Deadline a indiqué que Silverman serait au générique de « Maestro », le projet de biopic que Netflix va consacrer à Bernstein, écrit et réalisé par Cooper (et co-écrit par le scénariste juif Josh Singer). Le film explorera plusieurs décennies de la carrière et de la vie personnelle – particulièrement tumultueuse – de Bernstein, avec Carey Mulligan, Jeremy Strong et Maya Hawke aux côtés de Bradley Cooper. Steven Spielberg assurera la production du film.

Deadline a supposé que Silverman interprètera le rôle de la sœur de Bernstein.

Le film, en cours de tournage pour une sortie probable en 2023, est réalisé en concertation avec la famille de Bernstein. Il a toutefois déjà suscité la controverse, avec la publication de photos du tournage montrant Cooper en train de mettre le faux nez, pour des scènes où il interprète un Bernstein déjà vieillissant.

Il n’a pas manqué de critiques, sur les réseaux sociaux, pour s’insurger de l’utilisation de la prothèse de nez, de nature selon eux à renforcer les stéréotypes antisémites, même si cela permet à Cooper de ressemble davantage à Bernstein.

Silverman s’est imposée comme la voix qui compte sur les questions de casting juif, suite à sa passe d’armes à propos de la mini-série consacrée à la comédienne juive Joan Rivers, avec Kathryn Hahn, une actrice non juive au casting.

« Il y a cette longue tradition de non-Juifs qui interprètent des Juifs, particulièrement des personnes dont la judéité contient et résume tout leur être », a déclaré Silverman sur son podcast l’année dernière. « On pourrait dire, par exemple, qu’un « gentil » qui joue bien le rôle de Joan Rivers à l’écran fait une sorte de ‘Jewface’. »

Silverman, dont la comédie musicale autobiographique « The Bedwetter » -basée sur ses mémoires publiées en 2010 – vient d’être créée à Broadway, n’a pas encore publié d’informations sur « Maestro » sur aucun de ses réseaux sociaux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...