Rechercher

Scott Jensen : Il est « légitime » de comparer les politiques de la COVID à la Shoah

L'ancien sénateur a expliqué les comparaisons faites entre "les années 30" et les "politiques gouvernementales qui empiètent sur les libertés américaines"

Le Dr Scott Jensen, candidat républicain au poste de gouverneur du Minnesota, au centre, montant sur scène après avoir reçu le soutien du parti, lors de la convention républicaine de l'État du Minnesota à Rochester, le 14 mai 2022. (Crédit : Glen Stubbe/Star Tribune via AP/Dossier)
Le Dr Scott Jensen, candidat républicain au poste de gouverneur du Minnesota, au centre, montant sur scène après avoir reçu le soutien du parti, lors de la convention républicaine de l'État du Minnesota à Rochester, le 14 mai 2022. (Crédit : Glen Stubbe/Star Tribune via AP/Dossier)

JTA – Lorsque le candidat du parti républicain du Minnesota au poste de gouverneur a invoqué la Nuit de Cristal et Hitler, lors d’un récent rassemblement contre l’obligation du port du masque, cela n’avait rien de très original : une énième personnalité publique comparant la vie sous les restrictions de la COVID-19 à l’époque du régime nazi.

Mais mardi, l’ancien sénateur d’État, Scott Jensen, a fait quelque chose d’inhabituel : il est revenu sur ses propos.

« Je veux parler du brouhaha qui a été fait dans les médias ces derniers temps pour savoir si oui ou non j’ai été insensible à la Shoah. Je ne pense pas l’avoir été », a déclaré Jensen dans une vidéo publiée sur Facebook. « Lorsque je fais une comparaison en disant que j’ai vu les politiques gouvernementales empiéter progressivement sur les libertés américaines, une à la fois, et que je compare cela à ce qui s’est passé dans les années 1930, je pense qu’il s’agit d’une comparaison légitime. »

Une personnalité publique déclarant que l’obligation du port du masque et les mesures de confinement, généralement institués par les Démocrates, ont quelque chose en commun avec les politiques nazies, avant de faire marche arrière suite à la pression des groupes juifs et des organisations de commémoration de la Shoah, n’a rien de particulier. Ce fut le cas de Warren Davidson, représentant de l’Ohio, de Vickie Paladino, conseillère municipale de New York, de Robert Kennedy Jr, militant anti-vax, entre autres.

Mais à la différence de ces autres personnalités, Jensen a maintenu ses propos, et a déclaré que « cela peut ne pas vous plaire ; très bien. Mais c’est mon point de vue, et vous ne saurez être la police de ma pensée ».

Scott Jensen, qui a reçu plus de 90 % des votes républicains lors des primaires du Minnesota le 9 août, répondait à un enregistrement de sa participation à un rassemblement anti-masque dans l’État en avril, où il avait déclaré que les politiques de la COVID du gouverneur démocrate Tim Walz, étaient comparables à la Nuit de Cristal, un événement qui a annoncé le début de la violence de masse nazi à l’encontre des Juifs.

Scott Jensen, candidat républicain au poste de gouverneur du Minnesota en 2022, répondant aux critiques pour avoir comparé l’obligation du port du masque à la Nuit de Cristal dans une vidéo Facebook, le 23 août 2022. (Crédit : Capture d’écran)

« Revenons sur les années 1930 et regardons plus attentivement : certaines choses ont été mises en place, des petites choses, que les gens ont choisi d’ignorer – ‘Tout va bien se passer’, se disaient-ils. Et puis les petites choses se sont transformées en quelque chose de plus grand », avait déclaré Jensen lors du rassemblement, dans un discours enregistré sur vidéo. « Puis il y a eu une nuit appelée Kristallnacht – la Nuit de Cristal.

« Puis il y a eu les autodafés, et ça ne s’est pas arrêté là. Un type nommé Hitler n’a cessé de grappiller du pouvoir, et puis la Seconde Guerre mondiale a été déclarée. D’une certaine manière, je pense que c’est pour ça que vous êtes là aujourd’hui. Vous sentez que quelque chose est en train de se passer, et que ça grandit petit à petit ».

Le rassemblement était parrainé par Mask Off Minnesota, un groupe qui dénonce la désinformation au sujet de la COVID-19. Jensen, un médecin agréé, n’est lui-même pas vacciné. Il s’est permis de faire des commentaires publics dans lesquels il a remis en question l’efficacité des vaccins COVID, entre autres restrictions liées à la pandémie.

Après que les commentaires initiaux de Jensen ont été rapportés par TC Jewfolk, des condamnations ont été émises par l’American Jewish Committee régional (AJC), le Jewish Community Relations Council (JCRC) of Minnesota and the Dakotas et le chef du groupe juif progressiste local Jewish Community Action.

« De telles comparaisons sont extrêmement erronées », a déclaré Ethan Roberts, directeur des affaires gouvernementales du JCRC local, à TC Jewfolk. Il a invité Jensen à une réunion avec le groupe « pour discuter des raisons pour lesquelles de telles comparaisons sont si préjudiciables ».

L’AJC a de nouveau critiqué Jensen mardi pour avoir réitéré ses commentaires.

« Il était extrêmement décevant que Scott Jensen ait comparé les restrictions de la Covid au nazisme plus tôt cette année », a déclaré le directeur régional Jacob Millner, dans un communiqué. « Il est tout aussi décevant que mardi, il ait déclaré que c’était une comparaison légitime. Ce n’est pas le cas. Assimiler une urgence sanitaire à la Nuit de Cristal, une vague de terreur en Allemagne qui a détruit des maisons, des entreprises et des synagogues juives, n’est pas une comparaison légitime. »

Illustration: Des Juifs forcés de défiler avec un panneau ‘Dieu ne nous pardonne pas’ après la Nuit de Cristal, à Baden Baden, en Allemagne, en 1938. (Crédit : Domaine public)

Millner a appelé Jensen à « chercher à mieux comprendre la gravité de la Shoah ».

Dans sa vidéo, Jensen a tenté d’expliqué ses commentaires en faisant référence au célèbre poème « First they came for… » du philosophe allemand Martin Niemöller. « Il parle d’incrémentalisme », a déclaré Jensen, faisant référence à la mise en lumière des changements à petits pas.

« Je pense que pour pouvoir tirer de vraies leçons des horribles catastrophes de l’histoire de l’humanité, nous devons souvent aller plus loin et nous demander quels étaient les changements progressifs préalables qui auraient pu nous mettre la puce à l’oreille. »

Jensen a diffusé sa vidéo de mardi quelques heures avant de prendre la parole lors d’un forum de candidats pour le Comité juif républicain (RJC). Les demandes de commentaires adressées au RJC sont restées sans réponse. Le RJC n’a pas réagi publiquement aux commentaires de Jensen à ce jour, mais le groupe a critiqué les Républicains qui avaient déjà fait des comparaisons entre les politiques de la COVID et la Shoah dans le passé.

Jensen n’est pas le seul politicien à avoir maintenu ses comparaisons entre la COVID et le nazisme. L’année dernière, la représentante très controversée Marjorie Taylor Greene avait fait de même, accusant les « nazis du vaccin » de « ruiner notre pays », après avoir visité le Mémorial de la Shoah aux États-Unis pour s’excuser d’avoir fait une telle comparaison.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...