Rechercher

Un élu républicain de l’Ohio s’excuse d’avoir comparé vaccins et nazisme

Le républicain Warren Davidson a présenté ses "excuses sincères" après avoir affiché une carte de santé de l'époque nazie à côté d'informations sur l'obligation vaccinale

Le représentant Warren Davidson, R(républicain)-Ohio, écoute lors d'une audience de la Commission des services financiers de la Chambre des représentants, jeudi 30 septembre 2021, au Capitole à Washington. (Crédit : Al Drago/Pool via AP)
Le représentant Warren Davidson, R(républicain)-Ohio, écoute lors d'une audience de la Commission des services financiers de la Chambre des représentants, jeudi 30 septembre 2021, au Capitole à Washington. (Crédit : Al Drago/Pool via AP)

JTA — Un député républicain de l’Ohio s’est excusé jeudi d’avoir comparé les obligations vaccinales à des mesures de l’ère nazie après une conversation avec un groupe juif de son état.

« De mauvaises choses arrivent lorsque les gouvernements déshumanisent les gens », a déclaré Warren Davidson dans des excuses qu’il a postées sur Twitter.

« Parfois, il y a une étape suivante – les mettre systématiquement à l’écart. Malheureusement, toute référence à la façon dont les nazis ont réellement fait cela empêche de se concentrer sur autre chose que la Shoah. »

« J’apprécie que mes amis juifs m’aient expliqué leur point de vue et je me sens horriblement mal d’avoir offensé qui que ce soit. Je vous présente mes sincères excuses », a-t-il déclaré.

Davidson avait initialement publié sur Twitter une photo d’un laissez-passer sanitaire de l’époque nazie et a comparé l’obligation vaccinale de Washington, D.C. à la déshumanisation des Juifs par les nazis, tout en exhortant les résidents locaux à ne pas obtempérer.

« On a déjà vu ça », avait écrit Davidson mercredi.

Dans le même thread du tweet, Davidson a fait référence à un récent article d’opinion qui soutient que se moquer des personnes qui meurent du coronavirus parce qu’elles n’étaient pas vaccinées est un phénomène social sain.

« La déshumanisation et la ségrégation sont en cours », a-t-il déclaré. Il n’a présenté aucune preuve qu’un fonctionnaire ait avancé le même argument.

Davidson s’est attiré les foudres de groupes juifs et de démocrates juifs pour son premier tweet.

Il est le dernier républicain à comparer les mesures de prévention de la pandémie aux pratiques de l’ère nazie. Plus tôt cette semaine, un membre républicain du conseil municipal de New York s’est également excusé après avoir fait cette comparaison.

Les excuses de Davidson font suite à une conversation avec Howie Beigelman, le directeur exécutif des Communautés juives de l’Ohio, l’organisme qui chapeaute les différentes organisations juives de l’État.

« Nous avons parlé de la façon dont les comparaisons avec les nazis, le nazisme, l’Allemagne nazie et la Shoah avilissent le discours public et déprécient la mémoire des survivants, des victimes, des libérateurs et de tous ceux qui ont résisté », a déclaré Beigelman dans un courriel à la Jewish Telegraphic Agency.

« Nous avons convenu qu’un débat passionné mais civique sur la politique publique peut avoir lieu. De plus, nous l’avons invité à visiter le Centre de l’Holocauste et de l’Humanité de Cincinnati, ce qui, nous l’espérons, est en cours de planification. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...