Selon Bennett, après le 20 janvier, la politique israélienne annexera Maale Adumim
Rechercher

Selon Bennett, après le 20 janvier, la politique israélienne annexera Maale Adumim

Le chef du parti Habayit Hayehudi a déclaré que l’arrivée de Trump permettra l’annexion d’une implantation majeure. Des propos auxquels s’est opposé Yoav Galant

Yoav Galant, ministre du logement, à gauche, et Naftali Bennett, ministre de l'Education, lors d'une réunion de cabinet dans les bureaux du Premier ministre à Jérusalem, le 7 juin 2015. (Crédit : Amit Shabi/Flash90)
Yoav Galant, ministre du logement, à gauche, et Naftali Bennett, ministre de l'Education, lors d'une réunion de cabinet dans les bureaux du Premier ministre à Jérusalem, le 7 juin 2015. (Crédit : Amit Shabi/Flash90)

Naftali Bennett, leader du parti orthodoxe et nationaliste Habayit Hayehudi, a clamé jeudi que la politique du gouvernement israélien changera avec l’arrivée de l’administration de Trump et qu’à partir du 20 janvier, “la politique israélienne se tournera vers l’annexion de Maale Adumim.”

Interrogé sur la base de cette affirmation, Bennett, ministre israélien de l’Education, a répondu catégoriquement au cours d’un entretien accordé à la Deuxième chaîne : « C’est ainsi que sera le gouvernement. Et à partir du 20 janvier, il y aura une politique différente au sein du gouvernement ».

Maale Adumim, l’une des plus grandes implantations de Cisjordanie, une ville dont la population s‘élève environ à 40 000 personnes, se situe à un peu plus de 5 kilomètres à l’est de Jérusalem.

Quelques heures avant, le ministre du Logement Yoav Galant, issu de la formation de centre droit Koulanou, avait rejeté pour sa part cette initiative d’annexion de parties de la Cisjordanie par Israël lors de l’arrivée au pouvoir du président élu Donald Trump.

Il avait ainsi dénoncé l’appel répété par Bennett à plusieurs occasions ces derniers jours d’annexer une grande part de la Cisjordanie dans le sillage d’une résolution adoptée par le Conseil de Sécurité la semaine dernière condamnant les implantations sur les territoires revendiqués pour leur futur état par les Palestiniens, dont Jérusalem-Est.

Dans une interview accordée jeudi à la radio militaire, Galant avait indiqué qu’il ne croyait pas qu’Israël annexe des territoires durant la prochaine présidence de Trump, disant : “Je ne pense pas que le pays viendra à le faire. Je pense qu’il y a également d’autres problèmes au sujet desquels nous devons adopter une perspective plus modérée”.

Bennett a expliqué à la Deuxième chaîne jeudi qu’Israël doit faire ce que [l’ancien Premier ministre Menachem] Begin avait commencé à faire sur le plateau de Golan en 1981.”

Interrogé pour savoir s’il suggérait l’annexion par Israël de la Cisjordanie entière, Bennett a dit : “Non. Mon idée est d’annexer les zones où vivent les Israéliens et de [donner] l’autonomie aux secteurs où vivent [les Palestiniens].”

Bennett a fréquemment appelé à annexer 60 % de la Cisjordanie, dans la zone C, où Israël maintient la sécurité et le contrôle civils et où la majorité des implantations sont situées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...