Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Shabbat : Harry Styles remercie un couple d’amis orthodoxe d’être venu à pied

Devant un parterre de 90 000 personnes, la star a remercié Ben et Meredith Winston de l'avoir accueilli au début de sa carrière

Harry Styles au Brit Awards 2023 à Londres, le 11 février 2023. (Crédit : Vianney Le Caer/Invision/AP)
Harry Styles au Brit Awards 2023 à Londres, le 11 février 2023. (Crédit : Vianney Le Caer/Invision/AP)

Samedi dernier, au stade de Wembley, à Londres, la star Harry Styles a rendu hommage à un couple d’amis juifs orthodoxes qui a parcouru une dizaine de kilomètres pour venir au concert.

Le journaliste du Jewish Chronicle, Tash Mosheim, qui a assisté au spectacle, a entendu Styles dire aux 90 000 personnes massées devant lui qu’il était reconnaissant à Ben et Meredith Winston d’avoir fait l’effort de venir assister au concert, qui a ouvert ses portes bien avant le coucher du soleil, en ce jour de Shabbat.

Le couple est venu à pieds depuis Hampstead, quartier situé dans la banlieue de Londres, afin de ne pas enfreindre les lois du Shabbat.

Les Winston sont proches de Styles depuis longtemps, bien avant sa consécration actuelle.

A l’époque où il participe à l’émission britannique « The X Factor », Styles est hébergé chez les Winston. Il y restera 20 mois. Rolling Stone assurait en 2017 que « le mode de vie juif orthodoxe des Winston, très centré sur la famille, lui a permis de garder les pieds sur terre » malgré le stress et la concurrence.

Ben Winston, qui est producteur du « Late Late Show » de James Corden et des Grammy Awards, a joué un rôle de mentor pour Styles au moment où il a rejoint le boys band One Direction ou lorsqu’il s’est lancé dans une carrière solo couronnée de succès.

Le couple a même co-produit une sitcom de CBS d’une saison, intitulée « Happy Together », qui parle d’une jeune star qui s’installe chez son comptable, ce qui semble inspiré de leur propre expérience.

Par la suite, Styles – qui n’est pas juif – a régulièrement publié des messages sur Twitter au moment des fêtes juives et il échange souvent avec des utilisateurs juifs des réseaux sociaux. Il a un tatouage avec le nom de sa sœur orthographié en hébreu, et une kippa à son nom, cadeau de Winston.

Il est également le parrain de la cadette des Winston, Ruby, qui lui a inspiré une partie des paroles du titre « As It Was », qui a caracolé en tête des ventes de disques dans des dizaines de pays l’an dernier : « Allez, Harry, on veut te dire bonne nuit ! »

Le père de Winston est Robert Winston, pionnier des recherches en matière de FIV et plus tard présentateur de télévision. Sa mère Lira a travaillé avec plusieurs organisations juives britanniques.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.