Rechercher

Signe de dégel diplomatique, Lapid s’entretient avec son homologue turc

Selon le bureau de Yair Lapid, Mevlut Cavusoglu a appelé pour s'enquérir de la santé du ministre des Affaires étrangères après qu'il a été testé positif au COVID-19

Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu à gauche, et le ministre israélien des Affaires étrangères Yair Lapid à droite. (Crédit : Hussein Malla/AP ; Oliver Fitoussi/Flash90)
Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu à gauche, et le ministre israélien des Affaires étrangères Yair Lapid à droite. (Crédit : Hussein Malla/AP ; Oliver Fitoussi/Flash90)

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid s’est entretenu jeudi par téléphone avec son homologue turc Mevlut Cavusoglu, dans un contexte de dégel des relations entre Jérusalem et Ankara.

Selon le bureau de Lapid, Cavusoglu a appelé pour s’enquérir de la santé du ministre des Affaires étrangères après qu’il a été testé positif au COVID-19.

Cet appel téléphonique est le premier entre les ministres des Affaires étrangères israélien et turc à être annoncé publiquement depuis 13 ans.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé mardi que la Turquie était prête à coopérer avec Israël sur un projet de gazoduc en Méditerranée orientale, marquant ainsi la volonté d’Ankara de renouer les liens avec ce pays.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan à Ankara, le 24 novembre 2021. (Crédit : Adem ALTAN / AFP)

« Nous avons des pourparlers avec le président israélien (Isaac) Herzog. Il pourrait visiter la Turquie. Le Premier ministre (Naftali) Bennett a aussi une approche positive », a-t-il ajouté.

Ankara avait déjà annoncé en novembre dernier un rapprochement « progressif » avec Israël et d’autres pays de la région.

Les relations entre Ankara et Israël sont tendues depuis l’incident du Mavi Marmara en 2010, lorsque des forces israéliennes ont lancé un assaut meurtrier sur un navire turc tentant d’acheminer de l’aide à Gaza.

Les deux pays avaient rappelé leurs ambassadeurs en 2018 après la mort de manifestants palestiniens à Gaza.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...