Sissi dit aux Juifs américains qu’un accord de paix est l’une de ses priorités
Rechercher

Sissi dit aux Juifs américains qu’un accord de paix est l’une de ses priorités

Le président égyptien dit à une délégation de la Conférence des présidents que résoudre le conflit israélo-palestinien supprimera un moteur du terrorisme

Le président égyptien Abdel Fattah el-Sissi pendant une conférence de presse à Nairobi, le 18 février 2017. (Crédit : Simon Maina/AFP)
Le président égyptien Abdel Fattah el-Sissi pendant une conférence de presse à Nairobi, le 18 février 2017. (Crédit : Simon Maina/AFP)

Le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi a déclaré à une délégation de représentants juifs américains que mettre fin au conflit israélo-palestinien était l’une de ses premières priorités.

Au Caire, Sissi a déclaré aux représentants de la Conférence des présidents des associations juives américaines majeures que la conclusion d’un accord de paix supprimera une motivation importante des attaques terroristes.

La rencontre de dimanche a eu lieu alors que le quotidien israélien Haaretz a publié un article détaillant une rencontre secrète organisée l’année dernière entre Sissi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le roi de Jordanie Abdallah II et John Kerry, alors secrétaire d’Etat américain, qui visait à mettre en place une initiative de paix régionale.

Sissi, qui avait déjà rencontré l’association juive l’année dernière, peu avant le sommet secret, a déclaré dimanche qu’un accord de paix régional apporterait une nouvelle réalité, permettant le développement culturel et économique des pays de la région.

La rencontre de dimanche avec les dirigeants juifs avait pour objectif d’améliorer les relations entre les Etats-Unis et l’Egypte, selon un communiqué de la présidence égyptienne, a annoncé le site d’information Daily news Egypt.

La conférence était le début d’une mission de quatre jours en Israël qui a commencé dimanche avec un dîner de gala à Jérusalem, après des visites de certains délégués en Egypte et au Maroc.

Le président Reuven Rivlin devant la Conférence des présidents des organisations juives américaines majeures, à Jérusalem, le 19 février 2017. (Crédit : Mark Neiman/GPO)
Le président Reuven Rivlin devant la Conférence des présidents des organisations juives américaines majeures, à Jérusalem, le 19 février 2017. (Crédit : Mark Neiman/GPO)

Pendant l’évènement, le président Reuven Rivlin a fait allusion aux préoccupations de la communauté juive depuis l’élection de Donald Trump à la présidence américaine.

« Nous nous voyons à un moment très sensible, que ce soit en Israël ou aux Etats-Unis, notre allié le plus grand et le plus important », a déclaré Rivlin, selon un communiqué de son bureau. « C’est aussi un moment très sensible pour la communauté juive, que vous représentez. »

Pendant sa rencontre avec Trump à Washington la semaine dernière, Netanyahu a déclaré qu’il rechercherait une initiative de paix régionale, avec le soutien du nouveau président.

Il avait également minimisé les vives inquiétudes sur la hausse de l’antisémitisme depuis l’élection de Trump.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...