Six ans et demi de prison pour l’homme qui a battu à mort un migrant soudanais
Rechercher

Six ans et demi de prison pour l’homme qui a battu à mort un migrant soudanais

L'accusation a conclu un accord avec Dennis Bershivitz et un complice mineur pour le meurtre sauvage de Babikir Ali Adham-Uvdo en 2016 à Petah Tikva

Enregistrement d'une vidéo de surveillance montrant un suspect donnant des coups de pied à un demandeur d'asile soudanais à Petah Tikva, le 14 novembre 2016. (Capture d'écran/Ynet)
Enregistrement d'une vidéo de surveillance montrant un suspect donnant des coups de pied à un demandeur d'asile soudanais à Petah Tikva, le 14 novembre 2016. (Capture d'écran/Ynet)

Un Israélien de 22 ans reconnu coupable d’avoir battu à mort un migrant soudanais à Petah Tikva a été condamné jeudi à six ans et demi de prison.

Dans le cadre d’un accord avec le bureau du procureur du district central, Dennis Bershivitz a plaidé coupable d’homicide involontaire au sujet de l’agression brutale de Babikir Ali Adham-Uvdo en novembre 2016, qui a succombé à ses blessures quelques jours après.

Un deuxième jeune homme impliqué dans l’agression a été reconnu coupable de voies de fait graves, mais il était mineur, âgé de 16 ans au moment de l’agression et sera donc placé dans un centre de détention pour mineurs. La durée de sa peine n’a pas été annoncée.

Les parties ont signé un accord de plaidoyer en février.

Défendant la sentence apparemment légère, l’avocat de Bershivitz, Itay Rozin, a déclaré que « le tribunal se prononce en se fondant sur les preuves présentées, et non en fonction de l’opinion publique ou des passions ».

Le bureau du procureur du district central s’est dit déçu de la sentence, disant qu’il avait demandé que Bershivitz purge une peine de dix ans au lieu de six. Toutefois, le tribunal a cité des failles dans le comportement de la police, des médecins urgentistes et des responsables de l’hôpital qui, selon lui, ont également contribué à la mort de Adham-Uvdo.

Selon les documents du tribunal, vers minuit le 14 novembre 2016, Adham-Uvdo a approché trois adolescentes qui buvaient et bavardaient sur la place centrale de Petah Tikva. Après un court échange, elles lui auraient demandé en criant de les laisser tranquilles.

Bershivitz et le mineur sont intervenus et ont invectivé Adham-Uvdo, âgé d’environ 40 ans, qui a levé les mains au-dessus de sa tête avant de quitter les lieux. Alors qu’il s’éloignait, leur tournant le dos, le mineur se précipita, lui donna un coup de pied par derrière et lui jeta une canette de bière à la tête. Le mineur aurait ensuite donné un nouveau coup de pied à sa victime et l’aurait fait tomber par terre, puis lui aurait donné plusieurs autres coups de pied violents sur le haut du corps, le dos, le cou et la tête de Adham-Uvdo, alors que celui-ci était étendu sur le trottoir.

Bershivitz s’est ensuite joint à l’attaque et alors qu’Adham-Uvdo essayait de se relever, il lui a donné un coup de pied qui lui a fait cogner la tête sur le trottoir, selon les documents officiels de la cour. Bershivitz a continué à le frapper, lui donnant trois autres coups de pied, le poussant et le frappant et lui donnant des coups de pied pendant qu’il était étendu sur le sol sans défense.

Selon l’acte d’accusation, alors que Bershivits donnait ses derniers coups, Adham-Uvdo gémissait en agonisant. Les deux suspects se sont alors enfuis. Adham-Udo a été transporté à l’hôpital Beilinson où il est décédé quatre jours plus tard des suites de ses blessures.

Le mineur a été arrêté peu après l’agression et Bershivits a été arrêté quelques jours plus tard après avoir refusé de se présenter pour interrogatoire. Lorsque la police est arrivée à son domicile dans une voiture de patrouille pour l’arrêter, il s’est enfui mais a été rapidement arrêté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...