Un adulte et un mineur inculpés pour la mort d’un Soudanais
Rechercher

Un adulte et un mineur inculpés pour la mort d’un Soudanais

Ils auraient attaqué Babikir Ali Adham-Uvdo après une altercation avec des adolescentes et frappé la victime au sol à plusieurs reprises

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

La police sur une scène de crime à Tel Aviv. Illustration. (Crédit : Moti Karelitz/Flash90)
La police sur une scène de crime à Tel Aviv. Illustration. (Crédit : Moti Karelitz/Flash90)

Un adulte et un mineur ont été inculpés dimanche pour avoir frappé à mort un demandeur d’asile soudanais après une dispute nocturne avec des adolescentes dans la ville de Petah Tikva.

Les inculpations pour meurtre ont été faites par la cour des magistrats du district du centre contre Dennis Bershivitz, 20 ans, de Petah Tikva, et un mineur, âgé de 16 ans, pour l’assassinat de Babikir Ali Adham-Uvdo le 14 novembre 2016 dans la ville.

Bershivitz est également accusé d’obstruction à la justice après avoir raté plusieurs convocations de la police. Les informations complètes des inculpations n’ont pas été diffusées par la cour puisque l’identité du mineur est interdite à la publication, a annoncé le ministère de la Justice.

Selon les documents de la cour, vers minuit le 14 novembre, Adham-Uvdo aurait approché trois adolescentes qui buvaient et parlaient sur la place de la mairie de Petah Tikva. Apparemment, après un bref échange, elles ont crié pour qu’il les laisse tranquilles.

Bershivitz et le mineur sont arrivés et ont crié sur Adham-Uvdo, qui aurait eu une quarantaine d’années. Il a levé ses mains au-dessus de sa tête et a commencé à quitter les lieux.

Pendant qu’il s’éloignait et qu’il leur tournait le dos, le mineur a couru, l’a frappé depuis l’arrière et lui a jeté une cannette de bière à la tête. Le mineur aurait ensuite frappé à nouveau la victime, l’a mise au sol et lui a ensuite administré plusieurs coups de pieds plus sévères dans le torse, le dos, le cou et la tête, alors qu’elle était étendue sur le trottoir.

Bershivitz a à ce moment rejoint l’attaque, et alors qu’Adham-Uvdo essayait de se lever, il lui a donné un coup de pied qui l’a fait chuter sur le trottoir que sa tête a frappé, selon la cour. Bershivitz a poursuivi l’agression, lui donnant trois autres coups de pied et des coups de poing alors qu’il était au sol.

Selon l’acte d’inculpation, alors que Bershivitz portait ses derniers coups, Adham-Uvdo a émis des gargouillements. Les deux suspects se sont alors enfuis. Adham-Uvdo a été transporté à l’hôpital Beilinson, où il est décédé quatre jours après des suites de ses blessures.

Le mineur avait été arrêté peu après l’agression, et Bershivitz plusieurs jours après, après avoir refusé de se présenter à la police. Quand la police est finalement arrivée chez lui pour l’arrêter, il s’est enfui en courant mais a rapidement été arrêté.

Il y a actuellement 47 000 migrants africains qui vivent en Israël, dont la vaste majorité demande l’asile politique.

Plus de 90 % d’entre eux viennent d’Erythrée, du Soudan et du Congo, mais Israël n’a reconnu que moins d’un pourcent des demandes d’asiles, et depuis 2009, moins de 0,15 %, le taux le plus bas du monde occidental.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...