Israël en guerre - Jour 253

Rechercher

Six entreprises, dont BP et Eni, obtiennent des licences d’exploration gazière en Israël

Un total de 12 licences ont été accordées, dont 4 à de nouveaux acteurs dans l'exploration du gaz fossile au large de la côte méditerranéenne du pays

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

La plateforme de traitement du gaz fossile Leviathan, depuis la réserve naturelle de Dor HaBonim Beach, le 1er janvier 2020. (Crédit : Flash90)
La plateforme de traitement du gaz fossile Leviathan, depuis la réserve naturelle de Dor HaBonim Beach, le 1er janvier 2020. (Crédit : Flash90)

Israël a annoncé dimanche que 12 licences avaient été accordées à six entreprises, dont la multinationale pétrolière et gazière britannique BP et le géant italien de l’énergie Eni, pour explorer et découvrir de nouveaux gisements de gaz fossile au large des côtes.

Le ministre de l’Énergie, Israël Katz, a déclaré que l’engagement d’investissement des grandes sociétés d’exploration de gaz fossile pendant cette période où Israël est en guerre contre le groupe terroriste palestinien du Hamas est un signe de confiance dans la résilience d’Israël.

Cette annonce intervient après qu’Israël a décidé de fermer temporairement le champ de gaz fossile offshore de Tamar le 9 octobre, deux jours après le massacre perpétré par le Hamas, qui a vu quelque 2 500 terroristes faire irruption en Israël depuis la bande de Gaza par voie terrestre, aérienne et maritime, tuant plus de 1 400 personnes et prenant au moins 239 otages de tous âges sous le couvert d’un déluge de milliers de roquettes tirées sur les villes et les villages israéliens.

« Les entreprises retenues se sont engagées à réaliser des investissements sans précédent dans l’exploration du gaz fossile au cours des trois prochaines années, dans l’espoir de découvrir de nouvelles réserves de gaz fossile », a déclaré Katz.

Ces découvertes « renforceraient la sécurité énergétique d’Israël, ses relations internationales, abaisseraient le coût de la vie et fourniraient un soutien énergétique pour accélérer la transition de l’économie vers les énergies renouvelables », a ajouté Katz.

L’appel d’offres offshore marque le quatrième processus d’appel d’offres pour l’exploration du gaz fossile dans les eaux économiques d’Israël, qui, selon le ministère, vise à stimuler la concurrence, à garantir l’approvisionnement du marché intérieur, à accroître les revenus de l’État et à encourager la signature d’accords d’exportation de gaz supplémentaires.

Les entreprises qui ont remporté le quatrième appel d’offres offshore sont divisées en deux consortiums, qui exploreront deux zones adjacentes au champ israélien Leviathan, l’une des plus grandes découvertes de gaz en eaux profondes au monde. Le premier groupe se compose d’Eni, de Dana Petroleum et de Ratio Energies, et le second de BP, de la State Oil Company of Azerbaijan Republic (SOCAR) et de NewMed Energy.

Israël accorde des licences d’exploration de gaz fossile au large de la côte méditerranéenne du pays. (Autorisation)

Dans un premier temps, les licences d’exploration seront accordées aux gagnants de l’appel d’offres pour une période de trois ans. Au cours de cette période, les détenteurs de licences effectueront des travaux d’exploration sur l’ensemble des zones couvertes par les licences, dans le cadre des engagements du programme de travail inclus dans leurs offres. Après le forage d’au moins un puits et l’exécution du plan de travail supplémentaire, il sera possible pour les détenteurs de licence de prolonger la période de licence dans le groupe de deux années supplémentaires, jusqu’à un maximum de sept ans, comme le stipule la loi sur le pétrole.

Depuis qu’Israël a découvert des gisements de gaz fossile au large de sa côte méditerranéenne il y a plus de dix ans, le pays est devenu un exportateur de gaz. L’exploitation du gaz fossile a mis le pays sur la voie de l’indépendance énergétique – et l’a protégé du pire de la crise énergétique déclenchée par la guerre de la Russie contre l’Ukraine cette année – dans une région pauvre en ressources naturelles.

D’importantes découvertes en mer, dont le champ de gaz fossile Leviathan, qui contient environ 22 000 milliards de pieds cubes de gaz, ont attiré de grands explorateurs de pétrole et de gaz, tels que le géant américain de l’énergie Chevron, qui se sont associés à des entreprises locales.

En 2020, Israël a commencé à pomper du gaz fossile vers l’Égypte à partir du champ offshore de Leviathan. En juin dernier, Israël, l’Égypte et l’Union européenne ont signé un protocole d’accord qui pourrait permettre à Israël d’exporter son gaz fossile vers l’Union européenne pour la première fois.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.