SkyX va recevoir 5 M $ au total d’investissement du groupe chinois Kuang-Chi
Rechercher

SkyX va recevoir 5 M $ au total d’investissement du groupe chinois Kuang-Chi

Les drones à chargement autonome de la start-up israélienne ont été développés pour mieux contrôler les oléoducs et les gazoducs

Une partie de l'équipe de SkyX avec les deux premiers modèles d'exportation des drones SkyOne. Le directeur général Didi Horn est le troisième à gauche (Autorisation)
Une partie de l'équipe de SkyX avec les deux premiers modèles d'exportation des drones SkyOne. Le directeur général Didi Horn est le troisième à gauche (Autorisation)

SkyX, une start-up israélo-canadienne qui a développé un drone à chargement autonome utilisé pour contrôler les actifs à longue portée comme les oléoducs et les gazoducs, a expliqué lundi avoir reçu la somme de 4 millions sur un total de 5 millions de dollars apportés en investissement par le groupe Kuang-Chi chinois.

Kuang-Chi est un conglomérat de technologies qui vaut plusieurs milliards de dollars basé à Shenzhen, et qui se concentre particulièrement sur les investissements dans les technologies aérospatiales.

En 2016, le groupe a fait savoir qu’il affectait 300 millions de dollars à des investissements en Israël et autres technologies globales et, au mois de janvier, la firme chinoise a fait savoir qu’elle cherchait à renforcer ses activités en Israël.

Les drones de SkyX ont été développés pour inspecter l’état des pipelines et les éventuels dégâts et également pour offrir aux clients une surveillance cartographique et sécuritaire, en limitant donc la dépendance de cette industrie aux véhicules et aux avions pilotés, en aidant à améliorer l’efficacité et à réduire les coûts.

Son modèle SkyOne offre des capacités VTOL (Vertical Take-Off and Landing), tout en offrant une fonction de recharge à distance dans le secteur. Ce qui signifie qu’au lieu de retourner à la base, le drone vole vers une xStation locale et se recharge dans un dôme spécialement créé qui offre également une protection face aux avaries climatiques. Le drone peut alors terminer sa mission.

Le docteur Liu Ruopeng, président du groupe chinois Kuang-Chi, au milieu, rencontre le maire de Jérusalem Nir Barkat le 11 janvier 2017 avec la conseillère municipale de la ville de Jérusalem Fleur Hassan-Nahoum, à droite (Crédit : Jordan Polevoy)
Le docteur Liu Ruopeng, président du groupe chinois Kuang-Chi, au milieu, rencontre le maire de Jérusalem Nir Barkat le 11 janvier 2017 avec la conseillère municipale de la ville de Jérusalem Fleur Hassan-Nahoum, à droite (Crédit : Jordan Polevoy)

Les investissements de Kuang-Chi dans SkyX ont été réalisés en plusieurs tranches à quelques moments clés du développement du produit, la dernière tranche d’investissement ayant été réalisée cette semaine, ce qui apporte la somme totale à 4 millions de dollars, a fait savoir SkyX dans un communiqué.

Kuang-Chi a affecté la somme d’un million supplémentaire pour continuer d’investir dans la start-up, ce qui monte l’investissement total à 5 millions de dollars.

Avoir Kuang-Chi en partenaire stratégique aidera SkyX à faire croître ses marchés et à développer ses produits, a indiqué Didi Horn, fondateur de SkyX et ancien pilote de chasse israélien, dans le communiqué.

« SkyX a développé une technologie innovante et nous n’avons aucune hésitation à apporter notre plein soutien à ce projet excitant », a expliqué le docteur Ruopeng Liu, président de Kuang-Chi.

« SkyX est exactement le type d’entreprise dans lequel nous, au sein du groupe Kuang-Chi, cherchons à investir – innovant, visionnaire et commercialement attirant. C’est un projet pour lequel nous nous passionnons et nous sommes excités à l’idée de faire partie du voyage de SkyX ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...