Sondage : 70 % des Français disent que retirer la kippa serait céder aux terroristes
Rechercher

Sondage : 70 % des Français disent que retirer la kippa serait céder aux terroristes

Les sondés ont été sélectionnés pour représenter la répartition des voix entre la droite et la gauche

La France va-t-elle interdire la kippa ? (Crédit : Nati Shohat / Flash90)
La France va-t-elle interdire la kippa ? (Crédit : Nati Shohat / Flash90)

Selon une enquête menée en France, 70 % des sondés disent que cela équivaudrait à céder aux terroristes si les Juifs étaient forcés à retirer leurs kippa pour des raisons de sécurité.

Le sondage, commandé par le magazine Paris Match, a été mené le 14 et 15 janvier sur un échantillon de 1 011 adultes, a été publié le vendredi suivant l’appel d’un leader de la communauté juive de Marseille qui exhortait les Juifs à ne pas porter leurs kippot.

Zvi Ammar, le président du bureau du Consistoire de Marseille – l’organisation communautaire chargée d’organiser les services religieux – a appelé les Juifs de sa ville à cacher leurs couvre-chefs traditionnels suite à l’agression d’un homme de confession juive à Marseille le 11 janvier.

Il s’agissait de la troisième attaque perpétrée sur un Juif portant une kippa à Marseille depuis le mois d’octobre.

La suggestion d’Ammar a été fermement rejetée par d’autres représentants de la communauté, dont le Grand Rabbin de France, Haïm Korsia, qui a appelé les Juifs français à continuer à porter la kippa « pour ne pas céder aux terroristes ».

Dans l’enquête de Paris Match, menée par l’institut de sondage Odoxa, 36 % des sondés ont affirmé qu’ils étaient « absolument d’accord » avec l’affirmation de Korsia et 34 % ont indiqué qu’ils étaient « à peu près d’accord ».

Seuls 10 % des sondés, qui ont été pré-sélectionnés pour représenter la répartition des voix dans le spectre politique de la société française, ont déclaré qu’ils étaient « totalement en désaccord » avec Korsia et 19 % ont dit qu’ils étaient « plutôt en désaccord ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...