Suspension des négociations israélo-américaines sur les implantations (média)
Rechercher

Suspension des négociations israélo-américaines sur les implantations (média)

Les négociations auraient été gelées après l’échec de Netanyahu et Greenblatt à trouver un accord

Jason Greenblatt, conseiller du président américain Donald Trump, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à Jérusalem, le 13 mars 2017. (Crédit : Matty Stern/ambassade américaine de Tel Aviv)
Jason Greenblatt, conseiller du président américain Donald Trump, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à Jérusalem, le 13 mars 2017. (Crédit : Matty Stern/ambassade américaine de Tel Aviv)

Les discussions entre Israël et les Etats-Unis sur la restriction de la construction dans les implantations auraient été suspendues. Aucun accord n’aurait été conclu.

La radio publique israélienne a annoncé dimanche que les négociations avaient été suspendues quand le Premier ministre Benjamin Netanyahu et Jason Greenblatt, l’envoyé spécial du président américain Donald Trump, ainsi que les groupes de travail israéliens comme américains n’ont pas réussi à trouver un accord sur le sujet.

Cette information n’a pas été confirmée dans l’immédiat, mais a été annoncée quelques jours après que le gouvernement israélien a annoncé ses propres restrictions.

Jeudi, Netanyahu a dit à son cabinet de sécurité qu’Israël freinerait la construction dans les implantations de Cisjordanie, en geste de bonne volonté envers Trump.

Le bureau du Premier ministre a déclaré dans la nuit de jeudi à vendredi que toute future construction se ferait dans les limites actuelles des implantations existantes, ou en leur étant adjacentes.

Deux immeubles de 24 logements en construction dans l'implantation de Beit El, près de Ramallah, en Cisjordanie, le 28 juillet 2015. (Crédit : Flash90)
Deux immeubles de 24 logements en construction dans l’implantation de Beit El, près de Ramallah, en Cisjordanie, le 28 juillet 2015. (Crédit : Flash90)

Cependant, si des limitations légales, sécuritaires ou topographiques ne permettent pas de se conformer à cette directive, de nouvelles maisons pourront être construites en dehors des implantations actuelles, le plus proche possible.

Israël empêchera également la construction de tout nouvel avant-poste illégal, a dit Netanyahu à ses ministres.

La Maison Blanche a salué vendredi cette nouvelle politique.

« Le gouvernement israélien a précisé qu’il compte adopter une politique concernant l’activité d’implantation prenant en compte les préoccupations du président », a déclaré un porte-parole de la Maison Blanche au Times of Israël. « Les Etats-Unis saluent cette décision. »

Cette annonce israélienne a eu lieu quelques heures après la décision du cabinet de sécurité de construire une nouvelle implantation pour les familles évacuées de l’avant-poste illégal d’Amona, démantelé en février. Il s’agit de la première nouvelle implantation depuis 25 ans. Les nouvelles restrictions ne la concerneront pas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...