Israël en guerre - Jour 143

Rechercher

Tal Maman, 38 ans : Le père et agriculteur qui est mort pour protéger son kibboutz

Il a été tué pendant qu'il luttait contre les terroristes du Hamas aux abords du Kibboutz Mivtahim, le 7 octobre

Tal Maman (Crédit : Facebook)
Tal Maman (Crédit : Facebook)

Tal Maman, 38 ans, originaire du kibboutz Mivtahim, a été tué alors qu’il se battait contre les terroristes du Hamas qui envahissaient le kibboutz, le 7 octobre.

Il laisse derrière lui son épouse, Anat, leurs enfants Yonatan, Yuval et Maya ainsi que ses parents, Orli et Menachem, et un frère et une sœur, Mor and Yaniv. Il a été inhumé le 12 octobre au moshav Tzohar.

Dans la mesure où il était membre de l’équipe de sécurité locale du kibboutz, il a été reconnu à titre posthume comme soldat tombé au combat par l’armée, élevé au rang de sergent-major dans la réserve. Son épouse a déclaré qu’il était sorti très tôt, dans la matinée du 7 octobre, après avoir été informé que des terroristes étaient entrés dans le kibboutz et qu’il n’était jamais revenu. Son dernier message sur WhatsApp avait été envoyé à 7 heures 12, a-t-elle noté.

« De ce que je sais, ils ont combattu jusqu’à la dernière balle », a confié Anat devant les caméras de la chaîne publique Kan.

Né dans une famille d’agriculteurs qui travaillait la terre depuis deux générations, Maman possédait ses propres champs dans le kibboutz qui, depuis le 7 octobre, ont été travaillés par des amis, par la famille et par des bénévoles.

Son épouse a raconté qu’elle avait rencontré Tal au lycée – et que le couple ne s’était plus séparé depuis.

« Tal était un papa poule aimant et qui soutenait toujours ses enfants », a-t-elle déclaré à Kan. « Il était tellement impatient de connaître la période – cette période où les enfants sont un petit peu plus âgés, où ou peut faire des choses amusantes avec eux, sortir avec eux ou prendre l’avion. Il était impatient d’assister à la bar mitzvah et aux bat mitzvot des enfants ».

Son ami Baruch Rachamim l’a évoqué sur Facebook en le décrivant comme « un super agriculteur – tous les distributeurs voulaient avoir tes produits, tout était de qualité, tout était fait avec amour ». Il a indiqué que « à chaque fête, tu allais faire des dons avec ton père aux familles défavorisées, tu faisais tout ton possible pour que tout le monde ne manque de rien ».

Il a raconté combien Tal se préoccupait de sa famille : « Tu t’inquiétais beaucoup pour Yonathan ; tu voulais célébrer sa bar mitzvah ; nous en parlions beaucoup ; tu l’emmenais voir les matchs de l’Hapoel Beersheba. Tu regardais Yuval avec énormément d’amour, tu disais : ‘Regarde combien elle a grandi, combien elle est intelligente, combien elle nous rend fiers’. Et la petite Maya, déjà sept ans, tu n’arrêtais pas de la prendre dans tes bras, d’aller la chercher et de l’encourager, de la faire aller de l’avant. Et Anat, ton épouse ; tu la regardais toujours avec tellement d’amour, tu t’émerveillais face à la manière dont elle s’occupait de toi, des enfants, du calme qu’elle t’apportait, te permettant ainsi de t’épanouir, de continuer à prospérer ».

Anat a déclaré devant la caméras de la chaîne Kan que « toute ma vie s’est passée à ses côtés, avec lui à côté de moi. Ma vie n’a aucun sens sans lui… Aujourd’hui, je ne vis plus que pour mes enfants. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.