Rechercher

Tamar Zandberg reçoit l’ambassadeur jordanien et s’engage à coopérer sur le climat

La ministre de la Protection de l'environnement déclare que sa rencontre avec Ghassan Majali a été "une occasion extraordinaire de renforcer les liens"

La ministre de la Protection de l'environnement Tamar Zandberg (R) rencontre l'ambassadeur de Jordanie en Israël, Ghassan Majali (G), à Jérusalem, le 12 janvier 2022. (Courtoisie)
La ministre de la Protection de l'environnement Tamar Zandberg (R) rencontre l'ambassadeur de Jordanie en Israël, Ghassan Majali (G), à Jérusalem, le 12 janvier 2022. (Courtoisie)

La ministre de la Protection de l’environnement Tamar Zandberg (Meretz) a rencontré mercredi l’ambassadeur de Jordanie en Israël à son bureau à Jérusalem pour discuter de « la coopération entre les pays dans les domaines de l’environnement et du climat », a indiqué le bureau de la ministre dans un communiqué.

« C’était une réunion importante au cours de laquelle nous avons discuté de la coopération entre les pays dans les domaines de l’environnement et du climat. Le renouvellement des relations entre Israël et la Jordanie apporte avec lui une grande et extraordinaire opportunité de renforcer les liens entre les deux pays », aurait déclaré Zandberg après sa rencontre avec Ghassan Majali.

« Nous allons promouvoir la coopération et approfondir la coopération régionale dans les domaines du climat et de l’environnement, pour les intérêts communs des deux pays », a-t-elle ajouté.

La réunion intervient après que les deux pays ont signé une déclaration d’intention pour un accord de coopération inédit, qui prévoit la construction d’une grande centrale solaire en Jordanie pour produire de l’électricité pour Israël, tandis qu’une usine de dessalement établie en Israël enverra de l’eau en Jordanie.

La ministre de la protection de l’environnement Tamar Zandberg s’exprime lors d’une conférence des chefs des autorités locales à Ramat Neguev, dans le sud d’Israël, le 22 juillet 2021. (Crédit : Flash90)

Au cours de la réunion de mercredi, Zandberg a déclaré à Majali que l’accord était « d’une grande importance, à la fois en termes de coopération régionale, et en grande partie dans la lutte contre la crise climatique des deux pays », a déclaré le bureau du ministre.

Les deux hommes ont également discuté du rétablissement du débit d’eau dans le Jourdain et dans la mer Morte, et de l’élimination de la pollution du côté israélien.

Le ministère de la Protection de l’environnement a déclaré que le travail entre Zandberg et Majali a pour but « d’améliorer l’environnement et la vie des résidents des deux pays, ainsi que des Palestiniens de Cisjordanie. »

La rencontre intervient après une période où les relations bilatérales s’étaient refroidies sous l’ancien Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Naftali Bennett, qui a pris le pouvoir en juin, a fait du renforcement des liens avec Amman une priorité.

Le ministre de la Défense Benny Gantz (à droite) rencontre à Amman le roi Abdallah de Jordanie, le 5 janvier 2022. (Crédit : autorisation/ Cour royale hachémite)

En juillet, Bennett avait rencontré le roi Abdallah II en secret au palais royal à Amman, lors du premier sommet entre les dirigeants des deux pays depuis plus de trois ans. La semaine dernière, le ministre de la Défense Benny Gantz a également rencontré Abdallah à Amman, leur deuxième rencontre au cours de l’année écoulée.

Les experts estiment que la coopération pourrait contribuer à améliorer les relations, que le roi Abdallah de Jordanie avait décrites comme une « paix froide ».

En vertu de leur traité de paix de 1994, l’État juif a reconnu que la Jordanie surveillait les lieux saints musulmans à Jérusalem-Est, qui a été conquise par Israël lors de la guerre des Six Jours en 1967. Mais il y a souvent des manifestations en Jordanie en solidarité avec les Palestiniens.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...