Ted Cruz, en Israël : Biden a fait preuve de « faiblesse » et a enhardi le Hamas
Rechercher

Ted Cruz, en Israël : Biden a fait preuve de « faiblesse » et a enhardi le Hamas

Le sénateur républicain du Texas, en visite dans le pays après les récents combats, appelle à la suspension de toute aide aux Palestiniens, qui risque de ne profiter qu'au Hamas

Le sénateur républicain Ted Cruz du Texas pendant une interview avec l'Associated Press à Jérusalem, le 31 mai 2021. (Crédit : AP Photo/Sebastian Scheiner)
Le sénateur républicain Ted Cruz du Texas pendant une interview avec l'Associated Press à Jérusalem, le 31 mai 2021. (Crédit : AP Photo/Sebastian Scheiner)

Le sénateur républicain Ted Cruz du Texas a accusé le président américain Joe Biden d’avoir été laxiste envers les ennemis d’Israël et de les avoir incités à plus de violence au cours d’une guerre meurtrière de 11 jours qui a secoué les Israéliens et transformé certaines parties de la bande de Gaza en décombres.

Cruz, qui est l’un des quatre républicains les plus influents en Israël, et qui se trouve sur place au lendemain du conflit, a déclaré dans une interview accordée lundi à l’Associated Press que les politiques du président démocrate, notamment l’appel lancé à Israël pour qu’il mette fin à la guerre, avaient « enhardi » les dirigeants terroristes du Hamas. Il a ajouté que les États-Unis ne doivent aucune aide humanitaire aux Palestiniens tant que cet argent risque d’aller au Hamas.

« Plus Joe Biden fera preuve de faiblesse envers le Hamas, le Hezbollah ou l’Iran, plus vous verrez les attaques terroristes s’intensifier », a déclaré Cruz après avoir visité le système israélien de défense contre les roquettes du Dôme de fer et constaté les dégâts à Ashkelon.

Cruz a également refusé d’exclure la possibilité d’une autre candidature à la présidence en 2024, entretenant la perspective d’une nouvelle bagarre républicaine pour la nomination présidentielle du parti – et peut-être d’une revanche avec l’ancien président Donald Trump.

Les combats ont éclaté le 10 mai lorsque le Hamas a lancé un barrage de roquettes sur Jérusalem après des semaines de protestations et d’affrontements sur le maintien de l’ordre par Israël d’un lieu saint emblématique.

Avant l’entrée en vigueur du cessez-le-feu le 21 mai, le Hamas avait tiré plus de 4 300 roquettes sur des villes israéliennes, tandis que les avions de guerre israéliens ripostaient sur un millier de cibles à Gaza. Les combats ont fait 13 morts en Israël et plus de 240 morts à Gaza. L’armée israélienne a déclaré que la plupart des personnes tuées à Gaza étaient des combattants du terrorisme.

Tout au long des combats, Biden et de nombreux autres dirigeants du monde entier ont maintenu qu’Israël a le droit de se défendre, même si l’inquiétude – et les protestations dans des endroits comme la Turquie, le Pakistan et la Grande-Bretagne – ont augmenté à propos de l’usage de la force à Gaza.

Le président américain Joe Biden dans la salle à manger d’État de la Maison Blanche, à Washington, le 4 mai 2021. (AP Photo/Evan Vucci)

Les remarques de Cruz ont constitué un changement radical par rapport à une pratique autrefois habituelle consistant à s’abstenir de parler de politique intérieure à l’étranger, en particulier du commandant en chef des États-Unis en exercice.

Au moins deux des quatre républicains américains en visite en Israël cette semaine semblent avoir des ambitions présidentielles – et tous sont à la recherche du soutien des électeurs évangélistes pro-israéliens qui forment une partie essentielle de la base du parti républicain.

Outre Cruz, l’ancien secrétaire d’État Mike Pompeo, qui a également été le directeur de la CIA sous Trump, a tweeté dimanche qu’il était à Tel Aviv pour assister à la fête de départ à la retraite du chef du Mossad Yossi Cohen.

« C’est génial d’être avec de bons amis à Tel Aviv ! », a tweeté Pompeo.

Le sénateur Lindsay Graham, de Caroline du Sud, a également constaté les dégâts causés par les tirs de roquettes et rencontré les dirigeants israéliens.

« Personne n’a fait plus pour Israël que vous, sénateur Lindsey Graham », a déclaré lundi le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Graham, debout à ses côtés, a brandi une pancarte sur laquelle on pouvait lire : « Plus pour Israël ». Dans un tweet plus tard, il a expliqué, pour « aider à protéger et défendre contre les attaques de roquettes du Hamas ». Mardi, Graham visitera les dégâts causés par les roquettes en Israël, a-t-il indiqué dans un communiqué de presse.

Benjamin Netanyahu et Lindsey Graham, le 31 mai 2021, à Jérusalem (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Netanyahu a entretenu des relations très chaleureuses avec Trump, s’aliénant de nombreux segments du parti démocrate. Ses relations avec Biden ont été cordiales, mais plus froides.

Cruz et le sénateur Bill Hagerty du Tennessee ont visité les ruines d’Ashkelon où une roquette tirée par le Hamas a frappé un appartement et tué l’aide-soignante d’une femme âgée. Cruz a tweeté des photos.

Hagerty, qui était l’ambassadeur de Trump au Japon, a également critiqué les différentes mesures prises par Biden pour inverser les politiques de Trump. Biden, par exemple, a promis quelque 360 millions de dollars d’aide aux Palestiniens, y compris de l’argent pour aider à réparer les dommages de guerre à Gaza. Trump a coupé la quasi-totalité de l’aide américaine aux Palestiniens.

« Tout argent qui va à la bande de Gaza et qui est, je cite, destiné à l’infrastructure, peut être facilement détourné par le Hamas », a déclaré Hagerty, assis à côté de Cruz.

Là où Hagerty a été diplomatique, Cruz a été plutôt direct. « Apaiser les terroristes ne génère pas la paix », a-t-il dit à propos de Biden.

Le sénateur républicain Ted Cruz du Texas, à gauche, et le sénateur Bill Hagerty du Tennessee pendant une interview avec l’Associated Press à Jérusalem, le 31 mai 2021. (Crédit : AP Photo/Sebastian Scheiner)

La Maison Blanche n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

À la question de savoir s’il excluait de se présenter à la présidence, Cruz a démenti, répondant que la campagne de 2016 était « la plus amusante que j’aie jamais eue dans ma vie. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...