Israël en guerre - Jour 251

Rechercher

Tensions au Cap entre manifestants pro-Israël et pro-palestiniens

Des manifestants portant des keffiehs et brandissant des drapeaux palestiniens ont chassé les partisans de la prière pour Israël et les otages Hamas retenus par le Hamas à Gaza

Un partisan pro-palestinien brandit une pancarte à côté de véhicules du Cape Town Metro Police Department (CTMPD) et d'officiers de la South African Police Service (SAPS) au Cap, le 12 novembre 2023, après que des partisans pro-israéliens ont été chassés par un groupe d'opposants alors qu'ils étaient en train de se rassembler. (Crédit : GIANLUIGI GUERCIA / AFP)
Un partisan pro-palestinien brandit une pancarte à côté de véhicules du Cape Town Metro Police Department (CTMPD) et d'officiers de la South African Police Service (SAPS) au Cap, le 12 novembre 2023, après que des partisans pro-israéliens ont été chassés par un groupe d'opposants alors qu'ils étaient en train de se rassembler. (Crédit : GIANLUIGI GUERCIA / AFP)

Grenades assourdissantes et canons à eau : la police est intervenue dimanche au Cap (sud) pour calmer des heurts entre manifestants pro-Israël et d’autres pro-palestiniens réclamant un cessez-le-feu à Gaza, premier incident de ce type en Afrique du Sud depuis le 7 octobre.

Une prière pour Israël et les otages du Hamas retenus à Gaza devait être organisée en début d’après-midi dans un quartier aisé du Cap, au bord de l’Atlantique, lieu de promenade familial le dimanche.

Mais plusieurs centaines de manifestants pro-palestiniens se sont invités à cet événement, au lendemain d’une manifestation pro-palestinienne qui a rassemblé des milliers de personnes dans les rues de la ville portuaire et touristique, selon des journalistes de l’AFP sur place.

Dimanche les manifestants pro-palestiniens portant des keffiehs et brandissant des drapeaux palestiniens ont chassé les partisans de la prière pour Israël, déchiré leurs pancartes et occupé l’espace, a constaté l’AFP.

Les forces de l’ordre sont intervenues avec un canon à eau et ont lancé des grenades assourdissantes pour disperser la foule, puis ont mis en place un barrage de policiers.

« Nous avons assisté aujourd’hui à des perturbations violentes d’un rassemblement de prière pacifique prévu pour soutenir Israël », a regretté le maire du Cap, Geordin Hill-Lewis, appelant chacun, même s’il se trouve « en véhément désaccord » avec d’autres, à faire preuve de retenue.

Un homme tient un drapeau de l’Etat islamique alors que des partisans pro-palestiniens se rassemblent au Cap le 12 novembre 2023, (Crédit : GIANLUIGI GUERCIA / AFP)

Chacun a le droit de « manifester pacifiquement » en Afrique du Sud, un pays où « dans le passé, des manifestations ont été interdites ou violemment réprimées, et les opinions censurées », a-t-il rappelé, en référence aux décennies de l’apartheid.

« De même que des dizaines de milliers de résidents se sont rassemblés (samedi) pour protester pacifiquement » en soutien aux Palestiniens, « la manifestation prévue aujourd’hui aurait dû être respectée », a insisté le maire dans son communiqué

De nombreuses manifestations soutenant chacun des deux camps ont été organisées depuis des semaines dans les grandes villes d’Afrique du Sud où le parti au pouvoir, l’ANC, est un fervent défenseur de la cause palestinienne depuis des décennies.

Un homme agite un drapeau israélien à la manifestation Cape Town Stands With Israel, qui consistait en des discours, des prières et des chants, au Musée juif sud-africain du Cap, le 15 octobre 2023. (Crédit : RODGER BOSCH / AFP)

Mais le pays compte aussi la plus importante communauté juive d’Afrique subsaharienne, dont une frange a organisé veillées et manifestations pour soutenir Israël.

Une autre frange plus discrète de cette communauté, très marquée à gauche et qui a activement participé aux combats contre l’apartheid, manifeste le plus souvent du côté de la cause palestinienne, a constaté l’AFP.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.