Rechercher

Tentative de contrebande de drogue de 3,8 M NIS déjouée à la frontière égyptienne

Plus de 200 kilos de plants de marijuana et de haschisch saisis ; aucune arrestation effectuée

Des soldats se tiennent à côté de drogues saisies lors d'une tentative de contrebande à la frontière égyptienne, le 5 février 2022. (Crédit : IDF)
Des soldats se tiennent à côté de drogues saisies lors d'une tentative de contrebande à la frontière égyptienne, le 5 février 2022. (Crédit : IDF)

Les troupes israéliennes ont déjoué une tentative de contrebande de drogue en Israël menée depuis l’Égypte vendredi matin, a déclaré l’armée.

Selon Tsahal, des soldats surveillant les caméras de surveillance ont repéré les contrebandiers et ont envoyé des troupes sur les lieux.

Les suspects du côté égyptien ont jeté la drogue par-dessus la clôture, apparemment pour que des complices du côté israélien la récupèrent plus tard.

Selon Tsahal, plus de 200 kilogrammes de plants de marijuana et de haschisch, dont la valeur est estimée à près de 4 millions de shekels, ont été saisis. Aucune arrestation n’a été effectuée.

Marijuana et haschisch saisis lors d’une tentative de contrebande à la frontière égyptienne, le 5 février 2022. (Crédit : Tsahal)

« Cette opération fait partie de l’effort continu de Tsahal et des forces de sécurité pour contrecarrer la contrebande de drogue à la frontière égyptienne », a déclaré l’armée.

Presque chaque nuit, des contrebandiers égyptiens tentent de faire passer des marchandises par la frontière à des Israéliens, qui récupèrent les paquets et vendent les drogues en Israël – principalement de la marijuana provenant de cultures réalisées dans la péninsule du Sinaï, mais parfois des drogues plus dures comme l’héroïne.

Tsahal a annoncé vendredi la destitution du chef adjoint du bataillon impliqué dans un incident de tir ami au cours duquel deux agents de la police des frontières ont été légèrement blessés alors qu’ils déjouaient une tentative de trafic de drogue le long de la frontière égyptienne la semaine dernière.

Une enquête interne sur l’incident survenu le 27 janvier a révélé que le commandant adjoint de la brigade Caracal avait commis un certain nombre d’erreurs, notamment en ne coordonnant pas l’opération de contrebande de drogue avec les différentes unités impliquées et en violant le règlement sur l’usage des armes.

Bien que Tsahal soit chargée d’empêcher la contrebande le long de la frontière israélo-égyptienne, les militaires s’efforcent généralement d’éviter toute confrontation directe avec les trafiquants de drogue israéliens, laissant cette tâche à la police.

Judah Ari Gross et l’équipe du Times of Israel ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...