Thaïlande : un Israélien incarcéré va purger la fin de sa peine en Israël
Rechercher

Thaïlande : un Israélien incarcéré va purger la fin de sa peine en Israël

Nati Hadad a été condamné à quatre ans de prison pour tenue d'une clinique illégale et possession illégale d'armes à feu

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Capture écran d'une vidéo de l'Israélien Nati Hadad lors de son arrestation en Thaïlande, juillet 2017. (Crédit : Ynetnews)
Capture écran d'une vidéo de l'Israélien Nati Hadad lors de son arrestation en Thaïlande, juillet 2017. (Crédit : Ynetnews)

Un Israélien, condamné en 2018 à quatre ans de détention en Thaïlande pour avoir tenu une clinique médicale illégale, ainsi que des délits avec armes à feu, purgera le reste de sa peine en Israël après l’autorisation de son transfert par des ministres de premier plan.

Le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan et sa collègue de la Justice Ayelet Shaked ont approuvé la demande de Nati Hadad d’être transféré dans une prison israélienne, ont rapporté, dimanche, des médias en hébreu. Les autorités thaïlandaises devraient bientôt donner leur feu vert, et le détenu pourrait être rapatrié dans les prochaines semaines.

Il aurait adressé sa demande il y a deux mois en vertu d’un accord existant entre Israël et la Thaïlande.

D’après la Douzième chaîne israélienne, les deux ministres ont signé l’autorisation même si Hadad ne dispose pas d’adresse permanente en Israël, ce qui est traditionnellement une des conditions préalables à ce type de transfert.

La santé de Hadad se serait dégradée depuis son incarcération et il aurait intenté à sa personne à plusieurs occasions.

En plus d’une amélioration de ses conditions de détention, être incarcéré dans le pays lui permettra de participer à des programmes de réinsertion locaux, ce qui pourrait raccourcir sa peine à terme, d’après les informations rapportées.

Condamné en décembre dernier, Hadad avait été placé en détention après son arrestation en 2017 pour tenue d’une clinique illégale sur l’île de Koh Samui et possession d’armes de poing sans permis. Il aurait fourni des médicaments et assuré des services médicaux aux Israéliens en visite en Thaïlande.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...