Rechercher

TikTok interdit le compte du groupe armé palestinien à l’origine des fusillades

Le groupe "Fosse au lion" utilisait le site de partage de vidéos pour publier des images d'attaques et diffuser son idéologie

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des membres de La Fosse aux lions à Naplouse, le 3 septembre 2022. (Autorisation)
Des membres de La Fosse aux lions à Naplouse, le 3 septembre 2022. (Autorisation)

Samedi, la plateforme de partage de vidéos TikTok a supprimé un compte appartenant à un groupe palestinien armé, responsable de nombreuses attaques par balles contre l’armée israélienne et les civils dans le nord de la Cisjordanie ces derniers mois.

Le compte, appartenant au groupe se faisant appeler « Lion’s Den » (« Fosse au lion »), a été supprimé pour avoir violé les directives communautaires de la plateforme.

Selon les médias israéliens, TikTok a décidé d’interdire le compte à la demande d’Israël.

Le groupe, basé à Naplouse, a été créé ces derniers mois par des membres de divers groupes terroristes. Certains de ses membres étaient apparemment auparavant affiliés à la Brigade des martyrs d’Al-Aqsa et au Jihad islamique palestinien, entre autres.

Lion’s Den avait utilisé son compte TikTok pour publier des vidéos de ses membres commettant des fusillades et pour diffuser son idéologie.

En début de semaine, le Premier ministre Yair Lapid et le ministre de la Défense Benny Gantz ont demandé aux forces de l’ordre de concentrer leurs efforts sur la lutte contre l’incitation à la violence sur les réseaux sociaux, dans un contexte de tensions accrues en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

Lion’s Den, qui serait composé de plusieurs dizaines de membres sans véritable hiérarchie, continue d’avoir de nombreux adeptes sur le service de messagerie Telegram.

Il a revendiqué de nombreuses fusillades dans la région de Naplouse ces derniers mois, dont une mardi qui a tué un soldat israélien.

Lion’s Den est lié à Ibrahim Nabulsi, un tireur palestinien recherché qui a été tué lors d’un raid israélien à Naplouse, en août.

Plusieurs autres membres du groupe ont été tués par Tsahal depuis.

Des tireurs palestiniens assistant aux funérailles d’Ibrahim Nabulsi et de deux autres personnes tuées dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie, le 9 août 2022. (Crédit : AP Photo/Majdi Mohammed)

Les tensions ont fortement augmenté en Cisjordanie, les forces de l’ordre israéliennes ayant intensifié les raids d’arrestation et autres efforts de lutte contre le terrorisme en Cisjordanie depuis qu’une série d’attaques terroristes contre des Israéliens a fait 19 morts, au printemps dernier.

Ces derniers mois, des hommes armés palestiniens ont attaqué à plusieurs reprises des postes militaires, des soldats déployés le long de la barrière de sécurité en Cisjordanie, des implantations israéliennes ou encore des civils sur les routes.

Vendredi soir, des hommes armés palestiniens affiliés au groupe terroriste du Hamas ont ouvert le feu sur l’implantation de Beit El, faisant un blessé. L’un des tireurs a été abattu par l’armée, et le second a été arrêté quelques heures plus tard. Deux autres hommes soupçonnés de complicité ont également été arrêtés.

Plus de 100 Palestiniens ont été tués lors de ces opérations israéliennes, la plupart lors d’attaques ou d’affrontements avec les forces de l’ordre.

Samedi, le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne a indiqué que deux Palestiniens avaient été grièvement blessés par des tirs israéliens lors d’affrontements près de la ville de Qarawat Bani Hasan.

Tsahal a déclaré que des dizaines de Palestiniens avaient lancé des pierres sur les troupes dans la zone, blessant légèrement un soldat qui n’a pas eu besoin d’être hospitalisé.

Les troupes ont répondu avec des moyens de dispersion des émeutes et ont tiré à balles réelles sur les « principaux instigateurs », a précisé Tsahal.

La montée de la violence en Cisjordanie s’est également étendue à Jérusalem, où des Palestiniens ont affronté la police et les civils israéliens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...