Tir de roquette dans la nuit ; Israël riposte sur une position du Hamas
Rechercher

Tir de roquette dans la nuit ; Israël riposte sur une position du Hamas

Le tir de roquette lancé dans la nuit de jeudi à vendredi n'a déclenché aucune sirène d'alarme, le projectile n'étant pas dirigé vers une zone peuplée du territoire israélien

Illustration. Des bombes fumigènes provenant d'une position du Jihad islamique palestinien près de la ville de Gaza, le 30 novembre 2017, bombardée en représailles à une attaque au mortier visant les troupes israéliennes au nord-est de la bande de Gaza. (Crédit : Mahmud Hams / AFP)
Illustration. Des bombes fumigènes provenant d'une position du Jihad islamique palestinien près de la ville de Gaza, le 30 novembre 2017, bombardée en représailles à une attaque au mortier visant les troupes israéliennes au nord-est de la bande de Gaza. (Crédit : Mahmud Hams / AFP)

L’aviation israélienne a bombardé dans la nuit une position de l’organisation terroriste du Hamas dans la bande de Gaza après un tir de roquette en provenance de l’enclave palestinienne, a annoncé vendredi l’armée israélienne dans un communiqué.

Le tir de roquette lancé dans la nuit de jeudi à vendredi n’a déclenché aucune sirène d’alarme, ce qui indique que le projectile n’était pas dirigé vers une zone peuplée du territoire israélien. L’armée enquête sur la position du missile, car aucun impact n’a été identifié dans l’immédiat.

« En réponse au tir de roquette en direction du sud d’Israël, l’aviation a visé une position du Hamas dans le sud de la bande de Gaza », a affirmé l’armée.

« L’armée tient pour responsable le Hamas de toutes les violences émanant de la bande de Gaza », a-t-elle ajouté.

Des sources des services de sécurité palestiniens ont indiqué que ce raid n’avait pas fait de victimes.

Des groupes palestiniens basés dans la bande de Gaza ont tiré au moins 20 roquettes ou obus de mortier depuis l’annonce le 6 décembre de la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.

Ces tirs sont souvent effectués par des groupes terroristes islamistes marginaux mais Israël tient le Hamas, qui gouverne la bande de Gaza, pour responsable de tous les tirs qui proviennent de ce territoire et frappe ses positions en représailles.

Israël et le Hamas observent un cessez-le-feu fragile depuis la fin de la guerre de l’été 2014, la troisième dans la bande de Gaza depuis que le Hamas y a pris le pouvoir en 2007.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...