Toronto : Un ex-prof condamné pour crimes sexuels dans deux écoles juives
Rechercher

Toronto : Un ex-prof condamné pour crimes sexuels dans deux écoles juives

Stephen Schacter a été reconnu coupable de trois chefs d'agression sexuelle et de trois autres crimes entre 1982 et 2002

L'ex-enseignant Stephen Joseph Schacter, 55 ans, reconnu coupable de délits sexuels à Toronto (Capture d'écran : YouTube)
L'ex-enseignant Stephen Joseph Schacter, 55 ans, reconnu coupable de délits sexuels à Toronto (Capture d'écran : YouTube)

TORONTO — Un ancien enseignant qui avait travaillé dans deux écoles juives de la banlieue de Toronto a été reconnu coupable de plusieurs crimes sexuels.

La culpabilité de Stephen Joseph Schacter a été établie la semaine dernière par une Cour supérieure de Justice dans trois affaires d’agressions sexuelles, deux dossiers d’atteintes sexuelles et une affaire d’attentat à la pudeur, a rapporté la semaine dernière l’édition canadienne du Jewish News.

Les audiences qui annonceront les peines décidées pour l’accusation de détention de pornographie pédophile et autres délits sexuels auront lieu au début de l’année 2019.

Ces crimes sont survenus entre 1982 et 2002. Quatre plaintes avaient été déposées.

Schacter avait été enseignant dans des écoles Eitz Chaim entre 1986 et 2004. Lors d’une conférence de presse qui a été organisée lundi, la police a annoncé que Schacter avait été professeur en CE1 et en CE2 à l’école juive orthodoxe qui possède trois établissements dans la banlieue de Toronto.

Au mois de mai, Schacter avait été reconnu coupable de détention de pornographie pédophile. Ces aspects du dossier ont été présentés comme preuve dans le procès concernant les délits et autres crimes sexuels.

Schacter avait été arrêté par la police en 2016. Il avait été accusé en 2015 de détenir des vidéos pornographiques en lien avec les enfants. A ce moment-là, la police avait encouragé les anciens élèves à signaler d’éventuelles violences.

Lors de son procès, au mois de juin, la cour avait entendu le témoignage d’un homme, âgé aujourd’hui de 47 ans, qui avait expliqué avoir été sexuellement exploité à une trentaine ou à une quarantaine d’occasions par Schacter alors qu’il avait entre 11 et 13 ans, approximativement de 1982 à 1985.

A cette époque, Schacter était remplaçant dans une école juive orthodoxe pour garçons, la Yeshiva Yesodei HaTorah, où était scolarisé le témoin. Schacter intervenait lors des cours d’études laïques, dans l’après-midi.

La police avait également noté que Schacter avait travaillé dans les bureaux de l’administration, en tant que surveillant et professeur remplaçant à la United Synagogue Day School, aujourd’hui la Robbins Hebrew Academy, en 2004 et 2006. Il avait également été professeur particulier de 2009 à 2011.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...