Israël en guerre - Jour 197

Rechercher

« Toujours les premiers à défendre » : Ces Israéliens tués lors de l’attaque du Hamas

Parmi les centaines de morts dans le sud d'Israël figurent un officier supérieur, un maire régional et des enfants de communautés bédouines sans abris, tués par des roquettes

Les dépouilles de civils israéliens tués lors d'une infiltration sans précédent en Israël de centaines d'hommes armés de l'organisation terroriste palestinien du Hamas à partir de Gaza, recouverts dans la ville de Sderot, dans le sud du pays, le 7 octobre 2023. (Crédit : Oren Ziv/AFP)
Les dépouilles de civils israéliens tués lors d'une infiltration sans précédent en Israël de centaines d'hommes armés de l'organisation terroriste palestinien du Hamas à partir de Gaza, recouverts dans la ville de Sderot, dans le sud du pays, le 7 octobre 2023. (Crédit : Oren Ziv/AFP)

Au moins 350 personnes ont été tuées samedi lorsque les terroristes du Hamas à Gaza ont lancé une guerre contre Israël, s’infiltrant dans les villes, se déchaînant sur les positions militaires, abattant les voyageurs sur les routes et tirant des milliers de roquettes sur une grande partie du pays dans un assaut choquant.

Parmi les morts, on compte des civils et des soldats, de jeunes fêtards abattus alors qu’ils s’enfuyaient à travers des champs d’herbe jaunie, des habitants de kibboutzim et de villes envahis par les tireurs du groupe terroriste palestinien du Hamas, un officier supérieur se précipitant vers les lignes de front, un politicien local tué en tentant de défendre les maisons, des soldats pris au dépourvu ou dépassés par l’assaut brutal, un sauveteur et des pompiers, des Israéliens âgés à un arrêt de bus, des travailleurs et des vacanciers circulant sur des routes normalement paisibles, de jeunes enfants pulvérisés par les roquettes.

Alors que les échanges de tirs se poursuivaient tôt dimanche matin, seuls quelques noms de personnes décédées avaient été rendus publics, et leur histoire commençait à peine à être racontée.

Le colonel Yonathan Steinberg

Le commandant de la brigade d’infanterie Nahal, le colonel Yonathan Steinberg, a été tué samedi matin lors d’affrontements avec des terroristes du Hamas dans la zone de Kerem Shalom, près de la frontière avec la Bande de Gaza, a annoncé l’armée.

Le colonel Yonatan Steinberg, commandant de la brigade Nahal, sur une photo non-datée. (Crédit : Armée israélienne)

Le colonel Steinberg, originaire de la ville de Shomria, dans le sud du pays, se rendait sur le site des affrontements, sous la direction de ses subordonnés, lorsqu’il a été tué par un terroriste au cours d’un affrontement.

Il est l’un des officiers israéliens les plus gradés à avoir été tué au combat de récente mémoire.

Dimanche, l’armée a publié les noms de 25 autres soldats tués dans l’attaque.

Ofir Libstein

Ofir Liebstein, chef du Conseil régional de Shaar HaNegev, assistant à une convention de maires et de chefs de conseils locaux nouvellement élus, à Ashkelon, le 27 novembre 2018. (Crédit : Flash90)

Le chef du Conseil régional de Shaar HaNegev, Ofir Liebstein, a été tué lors de combats avec des terroristes du Hamas samedi matin, a déclaré le conseil dans un communiqué.

« Ofir a été tué alors qu’il était parti défendre une ville pendant l’attaque terroriste », a déclaré le conseil.

Shaï Hajaji, un ami et le chef du Conseil régional voisin de Merhavim, a déclaré que Liebstein était « toujours le premier à défendre les résidents du conseil. »

« Dans la mort, comme dans la vie, Ofir était l’exemple d’une personnalité publique éthique qui se battait pour ses résidents, même si cela mettait sa vie en danger », a déclaré Hajaji dans des propos repris par la Douzième chaîne.

Aharon Haïmov

Aharon Haïmov, 25 ans, a été tué par balle alors qu’il conduisait une ambulance dans sa ville natale d’Ofakim pour aider à soigner les victimes de l’assaut, a déclaré le service de secours Magen David Adom (MDA).

Aharon Haïmov était un secouriste expérimenté qui avait commencé sa carrière au sein de MDA en tant que bénévole après le lycée.

Il a ensuite rejoint l’organisation à titre professionnel en tant qu’auxiliaire médical d’urgence et conducteur d’ambulance.

Aharon Haïmov. (Crédit : Magen David Adom)

Il est décédé après avoir été abattu dans une ambulance MDA par des terroristes palestiniens alors qu’il était en route pour soigner des victimes dans sa ville natale d’Ofakim, au moment où se déroulait l’attaque coordonnée du Hamas contre Israël depuis Gaza.

Dans un communiqué, MDA a déclaré que ce père de deux enfants, marié, avait toujours exercé ses fonctions de manière exemplaire et qu’il était le premier à répondre aux situations d’urgence.

« C’était une personne qui plaçait le bien d’autrui et la valeur de la vie avant tout le reste – y compris aujourd’hui, en cette matinée tragique », a déclaré Eli Bin, directeur-général de MDA.

Capitaine Shalom Tzaban

Les Services d’incendie et de secours israéliens indiquant que le chef de la station de Kiryat Gat, le capitaine Shalom Tzaban, et un pompier principal de la station de Netivot, Yevgeny Galsky, figurent parmi les personnes tuées lors de l’attaque terroriste du Hamas contre le sud d’Israël le 7 octobre 2023. (Autorisation)

Le capitaine Shalom Tzaban, 60 ans, chef de la station de Kiryat Gat, a été tué samedi, ont annoncé les Services d’incendie et de secours israéliens.

Tzaban, 60 ans, père de deux enfants, avait rejoint les pompiers en 1992. Il a été promu à titre posthume au rang de chef adjoint des pompiers.

Evgeniy Galsky

Evgeniy Galsky, 34 ans, pompier principal de la caserne de Netivot, a été tué samedi matin, selon les pompiers.

Galsky avait rejoint les forces de l’ordre il y a trois ans. Il avait été promu au grade de sergent pompier à titre posthume.

Arik Yehuda Marciano

Arik Yehuda Marciano, 50 ans, chef d’équipe à la caserne de pompiers de Kiryat Gat, a également été tué lors de l’attaque du Hamas.

Marsel Taliya

Résidente de l’implantation de Kiryat Araba en Cisjordanie, Taliya a été tuée au kibboutz Ein HaShlosha où elle séjournait en tant qu’invitée pour les vacances.

15 personnes tuées à Netiv HaAsara

Vue d’un mur en béton dans la communauté agricole israélienne de Netiv HaAsara, le 12 décembre 2014. (Crédit : Doron Horowitz/Flash90)

Netiv HaAsara, une petite ville agricole à la frontière de Gaza, a publié les noms de 15 habitants qui ont été tués dans l’attaque du Hamas. Elle n’a pas fourni de détails sur les circonstances de leur mort.

Les noms des personnes tuées sont les suivants :

Amit Wax

Yigael Wax

Adi Baharav

Tal Keren

Oren Stern

Ruti Akuni

Aryeh Akuni

Or Akuni

Orit Molcho

Shlomi Molcho

Nurit Berger

Hevik Segel

Marina Almagor

Gil Taaseh

Dani Wabak

Un communiqué de la ville précise qu’il s’agit de noms qui « ont été autorisés à être publiés ». La ville compte environ 900 habitants.

Hana Ben Artzi

Hana Ben Artzi, 69 ans, de la communauté agricole de Kfar Aviv près d’Ashdod, a été tuée par une roquette. Ben Artzi était membre de l’équipe d’urgence de la communauté et avait quitté son domicile pour ouvrir un abri anti-bombes communautaire lorsqu’elle a été tuée par une roquette qui est tombée à proximité.

Elle laisse trois enfants et six petits-enfants.

Deux à Kerem Shalom

Israel Amichaï Vitzan et Moshe Yedidya Raziel (Rosenberg) ont été tués à Kerem Shalom. Ils étaient tous deux résidents de l’implantation de Psagot, en Cisjordanie.

Haïm Katsman

Haïm Katsman, 32 ans, a été décrit par son oncle dans un post Facebook comme un « musicien, mécanicien, horticulteur, écrivain, universitaire/doctorant, et un très bon petit-fils de mon père ».

Abe Katsman a écrit que la famille avait d’abord été informée que Haïm avait été fait prisonnier par le Hamas, mais que sa mort avait été confirmée dimanche.

Neuf morts dans les communautés bédouines

Des roquettes tirées depuis Gaza en direction d’Israël, le 7 octobre 2023. (Crédit : Saïd Khatib/AFP)

Neuf personnes, dont un certain nombre d’enfants, ont été tuées lorsque des roquettes ont frappé leurs communautés dans le nord du Néguev, qui ne disposent pas d’abris anti-atomiques, selon les autorités locales.

À Arara, Yazan Zakaria Abu Jama a été tué lorsqu’une roquette est tombée près de sa maison. À Albaat, les frères Malek Ibrahim Alkraan, 14 ans, et Jawad Ibrahim Alkraan, 15 ans, ont été tués dans une frappe directe. Les cousins d’Albaat, Amin Akal Alkraan, 11 ans, et Mahmoud Diab Alkraan, 12 ans, ont également été tués. Faiza Abu Sabaakh, 57 ans, et sa petite-fille May Zuheir Abu Sabaakh, 13 ans, ont également été tuées à Albaat.

Fatima Altilakat, 35 ans, résidente d’Arara, a également été tuée par des tirs près d’Ofakim, et Dalia Abu Madyam, la trentaine, originaire de Rahat, a été tuée alors qu’elle travaillait dans la zone frontalière de Gaza, dans des circonstances non déterminées.

Tsahal a publié les noms des 26 soldats tués au cours des combats avec les terroristes palestiniens du Hamas à la frontière avec la Bande de Gaza au cours de la journée écoulée. Leurs familles ont été informées.

Parmi les morts figurent :

Le colonel Yonathan Steinberg, 42 ans, commandant de la brigade Nahal, originaire de Shomria.

Le lieutenant-colonel Sahar Machluf, 36 ans, commandant du 481e bataillon de transmissions, de Modiin.

Le major Chen Buchris, 26 ans, commandant adjoint de l’unité Maglan, tué lors des combats dans le sud d’Israël le 7 octobre 2023. (Autorisation)

Le major Chen Buchris, 26 ans, commandant adjoint de Maglan, d’Ashdod.

Le capitaine Adir Ovadi, 23 ans, commandant du Commandement du Front intérieur, de Modiin.

Le capitaine Yotam Ben Bassat, 24 ans, commandant de l’unité multidimensionnelle, de Bat Hefer.

Le lieutenant Or Moses, 22 ans, commandant du Commandement du Front intérieur, originaire d’Ashdod.

Le lieutenant Yiftah Yaabetz, 23 ans, commandant à Maglan, de Ramat Hasharon.

Le lieutenant Menashe Yoav Maliev, 19 ans, officier dans la 7e brigade blindée, de Kiryat Ono.

Le lieutenant Or Yosef Ran, 29 ans, commandant de l’unité Duvdevan, tué lors des combats dans le sud d’Israël le 7 octobre 2023. (Autorisation)

Le lieutenant Or Yosef Ran, 29 ans, commandant à Duvdevan, d’Itamar.

Le lieutenant (res.) Ido Edri, 24 ans, officier d’infanterie, de Givaton.

Le sous-lieutenant Yanaï Kaminka, 20 ans, commandant du Commandement du Front intérieur, de Tzur Hadassah.

Le sergent de première classe Amir Fisher, 22 ans, soldat de Duvdevan, de Tel Aviv.

La sous-lieutenante Adar Ben Simon, 20 ans, commandant du Commandement du Front intérieur, tuée lors des combats dans le sud d’Israël le 7 octobre 2023. (Autorisation)

La sous-lieutenante Adar Ben Simon, 20 ans, commandante au Commandement du Front intérieur, de Neve Ziv.

Le sergent-chef Ofir Tzioni, 21 ans, commandant du Commandement du Front, de Yokneam Illit.

Le sergent-chef Omri Niv Feirstein, 20 ans, soldat du Commandement du Front intérieur, de Givatayim.

Le sergent-chef Yuval Ben Yaakov, 21 ans, soldat de la 7e brigade blindée, de Kfar Menahem.

Le sergent-chef Ido Harush, soldat de la 7e brigade blindée, tué lors des combats dans le sud d’Israël le 7 octobre 2023. (Autorisation)

Le sergent-chef Ido Harush, soldat de la 7e brigade blindée, de Mitzpe Ramon.

Le sergent Or Asto, 21 ans, sous-officier logistique à Golani, originaire de Beer Sheva.

Le sergent Ofek Rosental, 20 ans, soldat de Maglan, de Kfar Menahem.

Le caporal Dvir Lisha, 21 ans, soldat Golani, de Nitzan.

La sergente Idan Alon Levi, 19 ans, tuée lors des combats dans le sud d’Israël le 7 octobre 2023. (Autorisation)

La sergente Idan Alon Levi, 19 ans, commandant au Commandement du Front intérieur, de Nirit.

Le caporal Guy Bazak, 19 ans, soldat Golani, de Givatayim.

Le caporal Netanel Yang, 20 ans, soldat Golani de Tel Aviv.

Le caporal Adi Gurman, 19 ans, soldat de l’unité 414.

Le soldat Neria Aharon Nagiri, 18 ans, membre du Commandement du Front intérieur, de Talmon.

Le soldat Naama Buni, 19 ans, membre de la 7e brigade blindée.

Une liste mise à jour des soldats tués et d’autres détails sont disponibles sur le lien suivant.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.