Trois Palestiniens arrêtés pour des jets de pierre sur un bébé de 9 mois
Rechercher

Trois Palestiniens arrêtés pour des jets de pierre sur un bébé de 9 mois

Les adolescents ont été arrêtés le mois dernier après avoir mené une attaque "massive" dans le sud de la Cisjordanie

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Un Palestinien du village de Nabi Saleh, en Cisjordanie, lance une pierre à l'aide d'une fronde sur des soldats israéliens, le 28 août 2015. Illustration. (Crédit : Eric Cortellessa/Times of Israël)
Un Palestinien du village de Nabi Saleh, en Cisjordanie, lance une pierre à l'aide d'une fronde sur des soldats israéliens, le 28 août 2015. Illustration. (Crédit : Eric Cortellessa/Times of Israël)

Trois adolescents palestiniens suspectés d’être impliqués dans un incident de jet de pierre qui a entraîné la blessure d’un bébé de neuf mois ont été arrêtés par l’armée israélienne, a révélé jeudi le service de sécurité du Shin Bet.

Les suspects, dont deux sont des mineurs âgés d’environ 17 ans, ont été arrêtés le mois dernier dans le village de Sair situé non loin d’hebron, dans une opération commune entre le Shin Bet et Tsahal.

« Lors de l’interrogatoire mené par le Shin Bet, il a été découvert que les suspects avaient pris part à des jets de pierre qui ont blessé le bébé », a déclaré le service de sécurité dans un communiqué.

L’incident a eu lieu le 18 décembre sur la principale artère de Cisjordanie qui relie le nord et le sud, la route 60, entre les implantations de Kiryat Arba et Karmei Tzur. Une mère et un père israéliens accompagnés de leur jeune enfant étaient sur cette route quand des pierres ont fait voler en éclat leur pare-brise. L’enfant a été transféré au centre médical Shaare Zedek de Jérusalem avec des blessures légères.

Le Shin Bet a décrit l’attaque comme étant « massive ».

Sept véhicules avaient été endommagés à cause des jets de pierre, mais seulement le bébé avait eu besoin de soins médicaux.

Le Shin Bet a déclaré que les conclusions de son enquête avaient été envoyées à l’Avocat général militaire et que l’inculpation des suspects aurait lieu dans les prochains jours.

Au cours des dernières années, les autorités israéliennes ont tenté d’endiguer le phénomène des jets de pierre en Cisjordanie, notamment en renforçant les peines contre les personnes arrêtées.

A la fin du mois dernier, un Palestinien de 16 ans a été abattu par l’armée israélienne à proximité de Ramallah après qu’il eut lancé des pierre sur des véhicules israéliens, selon l’armée.

Toujours selon l’armée, l’adolescent, en compagnie de deux autres amis, avait lancé des pierres sur des voitures israéliennes à proximité de la route 60. Les soldats ont tiré sur les trois jeunes, touchant deux adolescents.

Les soldats israéliens ont administré les premiers soins aux blessés, mais l’adolescent de 16 ans a succombé à ses blessures.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...