Trump assure n’avoir « jamais » mentionné Israël auprès des Russes
Rechercher

Trump assure n’avoir « jamais » mentionné Israël auprès des Russes

Le président américain aurait dévoilé une information top-secret aux dignitaires russes, qui proviendrait des services de renseignements israéliens, et ces révélations avaient jeté une ombre sur la visite dans l'État juif

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président américain Donald Trump, pendant la cérémonie d'accueil sur le tarmac de l'aéroport international Ben Gurion, le 22 mai 2017. (Crédit : Jack Guez/AFP)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président américain Donald Trump, pendant la cérémonie d'accueil sur le tarmac de l'aéroport international Ben Gurion, le 22 mai 2017. (Crédit : Jack Guez/AFP)

Le président américain Donald Trump a assuré lundi n’avoir jamais cité Israël lors des entretiens au cours desquels il aurait partagé avec des responsables russes des informations sensibles, peut-être transmises aux Etats-Unis par son grand allié israélien.

« Je n’ai jamais mentionné le mot ou le nom d’Israël. Jamais mentionné ça au cours de cette conversation », a dit M. Trump lors d’une apparition devant la presse avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à Jérusalem.

« Tout le monde dit que je l’ai fait, vous voilà donc avec une fausse histoire en plus », a-t-il ajouté.

Selon le Washington Post et d’autres médias, M. Trump a dévoilé début mai à des responsables russes reçus à la Maison Blanche des informations hautement classifiées et provenant d’un partenaire des Etats-Unis sur un projet de l’organisation jihadiste Etat islamique (EI) de piéger des ordinateurs portables susceptibles d’exploser à bord d’un avion. Il n’aurait pas demandé l’autorisation de le faire au partenaire en question.

Un responsable de l’administration américaine a confirmé depuis à l’AFP des informations du New York Times selon lesquelles le partenaire en question était Israël, réputé pour l’efficacité de ses services d’espionnage.

Ces révélations avaient jeté une ombre sur la visite à venir de M. Trump en Israël, où il est arrivé lundi. Les commentateurs israéliens se sont interrogés sur l’effet que l’affaire pourrait avoir sur la relation de confiance entre les deux pays dans le domaine du renseignement et sur les risques que couraient les activités d’espionnage ou éventuellement des sources israéliennes.

Les responsables israéliens avaient adopté un profil très bas devant ces informations embarrassantes.

« Notre coopération dans le domaine du renseignement est fabuleuse » et « elle n’a jamais été meilleure », a dit M. Netanyahu lundi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...