Rechercher

Tsahal arrête deux personnes qui cherchaient à s’infiltrer en Israël depuis le Liban

L'armée a interrogé les infiltrés qui semblent avoir cherché du travail, comme cela a été le cas dans plusieurs autres incidents cet été, étant donné la crise économique au Liban

Dossier : Des soldats israéliens à Metula, à la frontière entre Israël et le Liban, dans le nord d'Israël, le 15 mai 2021. (Crédit : Basel Awidat/Flash90)
Dossier : Des soldats israéliens à Metula, à la frontière entre Israël et le Liban, dans le nord d'Israël, le 15 mai 2021. (Crédit : Basel Awidat/Flash90)

Les soldats de Tsahal ont arrêté deux suspects qui avaient traversé le territoire israélien avant l’aube jeudi. L’armée a qualifié cette incursion d’incident non sécuritaire.

Les deux hommes ont été repérés par des postes d’observation et arrêtés par les troupes israéliennes au kibboutz Yiftach, le long de la frontière israélo-libanaise, a déclaré l’armée israélienne, ajoutant que les suspects ont été transférés pour subir un interrogatoire.

L’armée a déclaré dans un communiqué qu’elle « continuera à agir afin d’empêcher toute tentative de franchir la frontière et de violer la souveraineté israélienne. »

Les suspects ont apparemment franchi la frontière à la recherche de travail, comme cela a été le cas à plusieurs reprises ces derniers mois et années.

En juillet, un ressortissant libanais non armé a été arrêté dans la ville de Margaliot, près de la frontière. Les habitants qui l’ont repéré ont déclaré que l’homme prétendait être originaire de Haïfa. Il a été remis à l’armée israélienne qui l’a ensuite renvoyé au Liban.

Toujours en juillet, un autre ressortissant libanais a été arrêté dans le kibboutz Misgav Am situé à proximité.

Dans d’autres cas, ce sont des migrants africains qui ont cherché à passer en Israël depuis le Liban après avoir échoué à trouver du travail et souffert de discrimination. Cependant, certains analystes militaires pensent que le groupe terroriste du Hezbollah au Liban utilise certains de ces incidents pour tester la vigilance de Tsahal à la frontière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...