Un activiste de droite condamné à 2 ans de prison pour l’écriture d’un guide de terrorisme
Rechercher

Un activiste de droite condamné à 2 ans de prison pour l’écriture d’un guide de terrorisme

Moshe Orbach a été accusé de sédition, de possession ou publication de document d’incitation à la violence

La maison brûlée de la famille Dawabsha dans le village palestinien de Duma, près de Naplouse, le 31 juillet 2015. (Crédit : Zacharia Sadeh/Rabbis for Human Rights)
La maison brûlée de la famille Dawabsha dans le village palestinien de Duma, près de Naplouse, le 31 juillet 2015. (Crédit : Zacharia Sadeh/Rabbis for Human Rights)

La justice israélienne vient de condamner à deux ans de prison ferme un extrémiste juif auteur d’un manuel d’instructions pour commettre des attentats anti-palestiniens, indique un document judiciaire consulté vendredi.

Le manuel rédigé par Moshe Orbach, intitulé « Royaume du mal », explique notamment comment procéder pour incendier des biens, et pourrait avoir inspiré l’incendie criminel du 31 juillet 2015 dans lequel un bébé palestinien de 18 mois et ses deux parents palestiniens avaient été tués à Douma, en Cisjordanie, indique un compte-rendu de la procédure.

Cet incendie, pour lequel deux jeunes Israéliens ont été inculpés par la justice israélienne le 3 janvier, a profondément marqué les Palestiniens.

Moshe Orbach, juif ultra-orthodoxe condamné jeudi, avait été arrêté en juillet 2015, à la suite de plusieurs actes de haine anti-palestiniens ou anti-chrétiens qui avaient instantanément attiré le soupçon sur les extrémistes juifs et qui devaient culminer avec l’incendie de Duma.

Parmi ces actes figurait l’incendie perpétré en juin 2015 contre l’église de la Multiplication, un des hauts lieux du christianisme en Israël.

Moshe Orbach a été reconnu coupable de sédition et de détention de matériel raciste et incitant à la violence.

« Royaume du mal » a été retrouvé sur une clé USB dans la voiture de Moshe Orbach, âgé de 24 ans, selon le quotidien Haaretz.

« Il constitue dans son intégralité une incitation aux actes criminels et livre la marche à suivre pour commettre des actes de violence contre les biens et les personnes de la communauté arabe », précise le compte-rendu de la procédure, menée devant le tribunal de Rehovot (centre).

Le manuel appelle aussi à la révolte contre le gouvernement, ajoute-t-il.

Ces juifs extrémistes ne reconnaissent pas l’autorité de l’Etat d’Israël.

Pour eux, la terre sainte juive est profanée par les « idolâtres » comme les chrétiens, avec la complicité du gouvernement qui autorise leur présence.

Le manuel de Moshe Orbach préconise que les activistes se forment en petites cellules hermétiques les unes aux autres pour empêcher les policiers de les infiltrer.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...