Un adolescent de Jérusalem-Est inculpé pour une attaque ratée au couteau
Rechercher

Un adolescent de Jérusalem-Est inculpé pour une attaque ratée au couteau

Le résident de 16 ans de Jabel Mukaber fait face à des accusation de tentative de meurtre

Les forces de sécurité israéliennes sur la scène d'une tentative d'une attaque au couteau contre un agent de la police des frontières dans le quartier d'Armon Hanatziv à Jérusalem, le 17 octobre 2015 (Crédit : AFP / Ahmad Gharabli)
Les forces de sécurité israéliennes sur la scène d'une tentative d'une attaque au couteau contre un agent de la police des frontières dans le quartier d'Armon Hanatziv à Jérusalem, le 17 octobre 2015 (Crédit : AFP / Ahmad Gharabli)

L’adolescent palestinien de 16 ans qui aurait tenté de poignarder un Israélien a été inculpé par la Cour de Jérusalem mercredi pour tentative de meurtre.

Selon l’acte d’accusation, l’adolescent de Jabel Mukaber a trouvé l’idée l’attaquer des Israéliens après avoir vu la restitution des dépouilles des terroristes palestiniens qui ont été tués en menant des attaques par les autorités locales pour l’enterrement.

Il est allé à un arrêt de bus dans le quartier juif israélien à proximité d’Armon Hanatziv, où il a tenté de poignarder un passant avant de s’enfuir. Le couteau n’a pas causé de blessures à l’Israélien, a indiqué la police. L’adolescent, qui n’a pas été identifié, s’est lui-même rendu à la police peu de temps après.

Il fait face à des accusations pour tentative assassiner et possession d’un couteau.

Armon Hanatziv a été le théâtre d’une attaque meurtrière à la mi-octobre l’année dernière – Richard Lakin, 76 ans, Haviv Haim, 78 ans, et Alon Govberg, 51 ans, sont morts suite à leurs blessures après que des terroristes palestiniens ont ouvert le feu dans un bus du quartier.

Mardi, un Palestinien a essayé de poignarder un soldat près du croisement de Beit Anun dans la région de Hébron.

L’homme s’est précipité sur une patrouille des Forces de défense israéliennes, en brandissant un couteau. Les soldats ont ouvert le feu, et ont tué le Palestiniens. Les soldats n’ont pas été blessés, a indiqué l’armée.

Par ailleurs, un résident palestinien de Beit Hanina a été condamné à un an de prison, ayant été reconnu coupable de trois chefs d’inculpation pour incitation à la violence, et neuf chefs d’accusation pour soutien à un groupe terroriste pour divers messages sur son profil Facebook.

Le défendeur, Obaidah Tawil, a reconnu tous les chefs d’accusations dans le cadre d’une négociation de plaidoyer.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...