Un alpiniste israélien se tue dans les Alpes suisses
Rechercher

Un alpiniste israélien se tue dans les Alpes suisses

La victime, morte sur le Mont Blanc, était âgée de 69 ans

Le massif du Mont Blanc, dans les Alpes françaises. Illustration. (Crédit : CC BY-SA/Gnomefilliere/Wikimedia)
Le massif du Mont Blanc, dans les Alpes françaises. Illustration. (Crédit : CC BY-SA/Gnomefilliere/Wikimedia)

Un alpiniste israélien de 69 ans s’est tué dimanche lors d’une chute sur le versant suisse du Mont Blanc (sud), a annoncé lundi la police.

La victime et un autre randonneur avaient quitté Trient (canton du Valais) pour rejoindre Champex, via la Fenêtre d’Arpette, un sommet qui culmine à 2 665 mètres d’altitude.

L’accident est survenu lors de la traversée d’un névé dans le Val d’Arpette, a précisé la police. L’un des deux alpinistes a glissé sur une cinquantaine de mètres et lorsque les secours sont arrivés sur place, l’homme était déjà décédé.

Une enquête a été ouverte pour élucider les circonstances du décès.

Vendredi, un alpiniste russe de 65 ans a perdu la vie dans les Alpes suisses alors qu’il effectuait l’ascension du Cervin (sud), à la frontière de l’Italie, en compagnie de deux autres personnes.

La police cantonale appelle les randonneurs à la prudence en raison d’un enneigement encore important en moyenne montagne, particulièrement pendant la traversée d’un névé, souligne le communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...